Accueil Monde Proche-Orient

Marc Pierini: «Cette catastrophe complique très fortement la sortie de crise» au Liban

Beyrouth, ville (une nouvelle fois) sinistrée. « C’est tout à fait énorme comme surcharge émotionnelle, économique, financière et humanitaire, dans un pays qui était déjà en très mauvaise situation », analyse le spécialiste de la région Marc Pierini.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 7 min

Spécialiste de la région du Moyen-Orient, le diplomate français Marc Pierini est ancien ambassadeur de l’Union européenne en Turquie, Syrie, Tunisie, Libye et Maroc. Aujourd’hui chercheur invité au think tank Carnegie Europe, il vient de publier « New Power Struggles in the Mediterranean » pour IEMed, un centre d’études sur les relations en Méditerranée. Pour Le Soir, il commente, « à chaud », le dernier drame libanais.

La thèse de l’accident semble privilégiée. Mais comment comprendre qu’un incident pareil puisse se produire dans un port industriel, développé ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs