Accueil Économie Entreprises

Jean-Claude Havaux (ZenTech): «Je n’aurais jamais imaginé être mis en danger par mon propre Etat»

Le patron de ZenTech, Jean-Claude Havaux attend toujours d’être payé par le fédéral pour une commande de 3,65 millions de tests sérologiques. 80 emplois dont une cinquantaine dans des ateliers employant des personnes handicapées sont menacés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Quatre mois que Jean-Claude Havaux consulte désespérément l’état du compte en banque de son entreprise ZenTech. Il attend un virement de l’État belge qui lui a commandé en avril 3,65 millions de tests sérologiques, ceux qui permettent de savoir si on a développé les anticorps contre le coronavirus.

Montant estimé du contrat : près de 20 millions d’euros. Un joli coup qui a tourné au cauchemar pour l’entrepreneur qui affirme avoir investi plus de 4 millions d’euros pour s’assurer de pouvoir honorer sa commande en temps et en heure. Or, l’État ne respecte pas le contrat qu’il a signé au printemps et refuse de payer. Le ministre en charge du tracing et du testing, Philippe De Backer (Open VLD), a reconnu qu’il ne savait pas quoi faire de ces tests jugés finalement moins nécessaires que prévu.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Peeters P, jeudi 6 août 2020, 13:57

    C'est un scandale pour masquer n'importe comment la population sous peine d'amende notre fabuleux gouvernement a de l'argent 15 millions de masques toxiques pour un montant de 37,5 millions, mais pour des tests sérologiques rapides et efficaces et qui prouve une immunité contre le virus NON. Ces tests sont bien plus fiables que les tests PCR Plusieurs tests universitaires : notre test donne très rapidement un résultat fiable à 98,5% si le test se révèle négatif, et à 100% s'il est positif. Il n'y a pas de faux positifs».

  • Posté par Peeters P, jeudi 6 août 2020, 20:05

    Je pense que le risque d'être contaminé est bien plus important à Anvers que dans un centre de COVID, il y a beaucoup plus de monde et pour 85% de la population le virus COVID-19 est inoffensif il ne faut pas confondre avec la peste ou Ebola.

  • Posté par Fizaine Grégory, jeudi 6 août 2020, 18:10

    @C. Brigitte N'iriez-vous pas prendre une grande respiration, sans masque, dans une unité de soins intensifs Covid ? Je vous paie le taxi pour vous y rendre.

  • Posté par Fizaine Grégory, jeudi 6 août 2020, 18:08

    Plutôt que d'écrire vos certitudes infondées partagez des sources fiables (!) qui justifient les chiffres que vous avancez.

  • Posté par Carbonnelle Brigitte, jeudi 6 août 2020, 17:54

    Masques toxiques, parfaitement que l'on veut nous faire porter non stop pour nous affaiblir physiquement et psychiquement. L'Etat de droit disparaît.....

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs