Accueil Belgique Politique

En prélude à la réforme de l’Etat: cinq ministres fédéraux sous influence des Régions et Communautés

C’est l’idée phare en matière institutionnelle dans la note des préformateurs. Sont concernés : la Justice, l’Intérieur, l’Emploi, la Protection civile et la Santé. Les ministres fédéraux mettraient en œuvre des politiques différenciées, en coopération étroite avec les gouvernements des entités fédérées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

On demande à voir, mais les témoignages convergent : la note de travail des préformateurs royaux dessine une réforme de l’Etat en bonne et due forme, qui est l’objet d’un chapitre à part entière, parmi les six qui la composent. En réalité, Paul Magnette et Bart De Wever se projettent au-delà de 2023-2024, visant une législature constituante, où l’on pourrait alors œuvrer à coups de lois spéciales mais aussi en révisant la Constitution, ce qui donnerait corps aux changements institutionnels dont il est question aujourd’hui en termes vagues encore.

En attendant, Bart De Wever – demandeur au nom de la N-VA – et Paul Magnette – preneur du pré-compromis pour le compte du PS – ont pointé une série de domaines dans lesquels les futurs présumés ministres fédéraux compétents (si leur mission royale va au bout et un gouvernement voit le jour) devront veiller à opérer en étroite collaboration avec les autorités politiques des Régions ou des Communautés, selon les matières.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 6 août 2020, 20:40

    Staquet Jean-marie, vous avez bien raison. A ceux qui critiquent Paul Magnette (le ticket est facile), dites moi ce que VOUS feriez avec une majorité absolue confédéralistes/séparatistes (CD&V-NVA-VB). Si le CD&V qui sait très bien ce qu'il fait refuse une majorité sans majorité en Flandre, alors la NVA est incontournable (vous voyez que les Christelijke savent très bien ce qu'ils font) et si la NVA est incontournable, croire qu'on peut passer le chapitre institutionnel sous le tapis relève de l'ignorance crasse. Jean-Marie Staquet a raison. Dès les premières élections législatives au suffrage universel, le ver est dans le fruit. Jules Destrée le disait déjà en 1912, il n'y a pas de belges. La seule alternative, c'est de faire la sourde oreille, refuser de négocier et obtenir un raz-de-marée séparatiste en 2024 au mieux. Dans 10, 15 ans au plus, il y aura des régions autonomes et une coquille vide commune, c'est écrit. Ceux qui ne veulent pas de ce scénario doivent devenir indépendantistes ou réunionistes, car il n'y a aucun scénario alternatifs en francophonie, donc ce sera le scénario flamand. Y en a pas d'autres. Et tandis qu'eux sont déterminés, nous, on regarde passer le train....

  • Posté par Biot Philippe, jeudi 6 août 2020, 12:00

    La note reprend des sujets "discutables". Elle est mise au point par trois partis. et sera donc une base de discussion avec les 4 autres partis. Comme on dit en Belgique, on n'est d'accord sur rien tant qu'on n'est pas d'accord sur tout. Même le PS et la N-Va ne sont pas d'accord sur tout. Les discussions se feront sérieusement quand tous les partis coalisés siègeront ensemble pour en discuter. Il est donc prématuré de dégainer votre flingueuse. Ce qui m'énerve c'est le retrait des écologistes au moment précis où il faut discuter climat et environnement.

  • Posté par Pelgrims Alain, jeudi 6 août 2020, 11:47

    ahurissant, scénario de fin inéluctable de cette pauvre Belgique !

  • Posté par Biot Philippe, jeudi 6 août 2020, 12:16

    L'Allemagne est un État fédéral, composé de seize Länder, dont la capitale fédérale est Berlin. la Suisse est'un État fédéral comportant trois niveaux politiques : la Confédération, les cantons et les communes1. Les 26 États fédérés cèdent une partie de leur souveraineté à l'État fédéral. L'Espagnes est composée de 17 Communautés autonomes. Royaume-Uni, État d'Europe du nord-ouest composé de l'Angleterre, l'Écosse, le pays de Galles, et l'Irlande du Nord.....;

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, jeudi 6 août 2020, 11:15

    Paul Magnette en Wallonie et Bart De Wever en Flandre. Ça va y aller. La Belgique coupée en deux. Merci à tous les deux ! Et, les belges dans tout ça ???

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs