Accueil Économie Entreprises

Beyrouth: comment le nitrate d’ammonium peut se transformer en dangereux explosif

Utilisé dans l’agriculture, le nitrate d’ammonium est produit en millions de tonnes dans le monde. Y compris en Belgique, à Tertre notamment, dans des conditions « hyper-contrôlées » en raison de son caractère potentiellement explosif...

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 4 min

Des millions de tonnes chaque année : telle est la production, à l’échelle mondiale, du nitrate d’ammonium, ce composé chimique qui, hors événement catastrophique comme à Beyrouth, est essentiellement utilisé comme engrais dans l’agriculture. Y compris en Belgique où l’un des principaux producteurs, le groupe norvégien Yara, dispose d’une unité de fabrication, à Tertre dans le Hainaut, principalement dédiée au marché français.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pierre Heidebroek, jeudi 6 août 2020, 14:17

    2 précisions utiles: 1) en Belgique les usines produisent du CAN &/ou de l 'UAN pas d'AN qui n'est pas autorise a la vente dans le Royaume 2) un engrais tel que l'AN doit être préférentiellement utilise dans l'année car (particulièrement avec la chaleur) il perd de sa concentration en azote

  • Posté par Esquenet Alexandre, jeudi 6 août 2020, 8:48

    L'article mentionne que les plantes ne savent pas capter l'azote de l'air, c'est le cas, mais pas pour toutes: Certaines plantes ont la capacité de fixer l'azote de l'air dans le sol, le rendant ainsi assimilable par les plantes. Ces plantes, dites "fixatrices d'azote", sont principalement les légumineuses, plantes dont le fruit est une gousse (pois, fève, trèfle, lupin, luzerne, vesce, etc.).

Aussi en Entreprises

Brussels Airport: 300 personnes ont pris part à un exercice catastrophe (photos)

Un exercice catastrophe était organisé à Brussels Airport ce samedi en collaboration avec tous les services d’urgence externes, dont les pompiers, les services d’urgence médicale, la police fédérale, la Défense, les autorités locales concernées, ainsi que la Province du Brabant flamand et son département de planification d’urgence.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs