Explosions à Beyrouth: des mots à la craie laissés à la Bourse de Bruxelles en hommage aux victimes

Explosions à Beyrouth: des mots à la craie laissés à la Bourse de Bruxelles en hommage aux victimes
Belga

Un hommage aux victimes des explosions de mardi soir dans le port de Beyrouth au Liban a été organisé mercredi aux environs de 17h00 devant la Bourse de Bruxelles.

Des Bruxellois et des ressortissants libanais ont écrit à la craie des mots de soutien aux familles des victimes sur le sol, au pied des marches de la Bourse. Des fleurs ont également été déposées par terre. Un drapeau libanais a été étendu.

L’action a été organisée par le mouvement Intal, l’ASBL Viva Salud, l’association Amis du Liban et Amitié sans frontières, un réseau de soutien aux réfugiés créé par des militants du PTB. « Une centaine de personnes, en décalé, se sont arrêtées pour laisser des messages écrits à la craie en différentes langues », raconte Riet Dhont, responsable d’Amitié sans frontières. « Des Libanais étaient présents. L’émotion était grande. Il y avait une volonté d’aider. Des gens demandaient ce qu’ils pouvaient faire ». Les organisateurs de cet hommage ont porté à la connaissance des passants un appel aux dons de l’association Human Call, relayé sur le Facebook de Viva Salud, pour soutenir la prise en charge médicale des victimes.

Cette action visait à exprimer une solidarité avec le peuple libanais. « On parle d’une possible famine, avec les silos de céréales éventrés, la question de l’importation du blé par bateau, l’inflation… », s’inquiète Riet Dhont. « La population est aussi en colère. Elle se demande comment tout ce nitrate d’ammonium a pu être conservé là pendant 6 ans. Comment on a pu laisser une ’bombe’ en fait aussi près de la population ? ».

Au moins 113 personnes ont péri et 4.000 ont été blessés dans les explosions dévastatrices au port de Beyrouth, selon le dernier bilan fourni par le ministre libanais de la Santé Hamad Hassan. Des victimes devraient encore être retrouvées sous les décombres étant donné que des dizaines d’appels ont été passés pour signaler des disparus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous