Accueil Société

Coronavirus: il suffira (bientôt) d’un SMS pour se faire tester

Faut-il une prescription médicale pour se faire tester ? Peut-on débarquer avec le QR Code reçu des Affaires étrangères ? Ou un code envoyé par SMS ? C’est un parcours du combattant pour s’y retrouver dans les règles actuelles.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Apparemment, il n’y a pas deux centres de dépistage où le fonctionnement du testing est identique. A Liège, un papa nous raconte qu’il a appelé le médecin de garde dimanche afin d’obtenir une prescription pour tester son fils. Lundi matin, le test était bouclé et l’après-midi même, il recevait le résultat par SMS. « Négatif ». A deux pas de là (Seraing), une généraliste interloquée explique qu’il a fallu 6 jours à sa patiente pour se faire tester, pour cause de centre de tri débordé. Elle était pourtant positive. Et à Bruxelles, un collègue rentré d’une zone « rouge » s’est fait refouler de trois sites avant de trouver quelqu’un qui accepte de lui enfoncer ce coton-tige géant dans le nez.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Pochet Bernard, jeudi 6 août 2020, 20:26

    A par alimenter du big data revendable à prix d'or aux banques; assureurs, etc... les test ne servent à rien car il n'y a pas de traitement. Comme les experts l'ont dit à de multiples reprises, 70 % de la population doit avoir été en contact avec le virus pour assurer une immunité collective.

  • Posté par lucien Orban, vendredi 7 août 2020, 16:59

    J'attends depuis des semaines la preuve de ces faits et jusqu'à maintenant pas un n'ose sortir du bois pour affirmer ce que vous dites. Autrement dit, vos faites comme Trump des fakes news pour pouvoir vous lire.

  • Posté par lucien Orban, vendredi 7 août 2020, 16:57

    Stupidité, parce que pour avoir ces résultats combien de morts aurez-vous...? La Suède a choisi cette méthode et la maladie va jusqu'en Laponie là où il faut l'avion ou un hélicoptère pour venir chercher le malade, pendant ce temps les villes commences à être complètement saturée par la maladie, quoi qu'en disent les autorités

  • Posté par Vary Monique, jeudi 6 août 2020, 19:46

    Traçage incertain, des tests différents, des résultats peu fiables, codes illisibles, zones ... Et on s'étonnera que plus personne ne se prête à ce jeu dont les règles changent plus vite qu'elles sont édictées. Cela donne une désagréable impression d'amateurisme. Qu'on ait été surpris les premières semaines, c'est compréhensible, mais constamment invoquer la nouveauté de cette pandémie pour avancer à tâtons semble un peu facile. L'avenir nous apportera d'autres pandémies , espérons que nous serons mieux armés.

  • Posté par L'Hermite Marc, jeudi 6 août 2020, 12:32

    Tester, oui mais avec des résultats qui ne sont promis qu'après 72 heures, on "rate" une bonne partie de l'identification des asymptomatiques super-contaminateurs. Il faut améliorer les délais de réponse au plus vite sinon cela a tellement moins d'intérêtde tester à tour de bras!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs