Accueil Opinions Éditos

Ras-le-bol? Est-ce vraiment bien le moment?

Face à la lutte contre le Covid, des impressions recueillies ici et là, une fatigue lancinante, un ras-le-bol qui va crescendo alors que paradoxalement la pandémie rebondit.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

L’adhésion à la lutte contre le Covid est-elle en train de filer entre les doigts des autorités politiques et sanitaires ? Pas de sondage encore, mais des impressions recueillies ici et là, une fatigue lancinante, un ras-le-bol qui va crescendo alors que paradoxalement la pandémie rebondit.

Face au Covid, la communication politique et scientifique est cruciale.

Elle doit convaincre du bien-fondé de l’effort collectif et individuel. Mais à quoi servent les mots si les actes ne suivent pas toujours ?

Une cacophonie, vous avez dit ? Ce week-end, ce sont des vacanciers qui ont été contraints de faire demi-tour parce que leur lieu de villégiature venait de passer du vert au rouge sans autre forme d’avertissement. Aujourd’hui, ce sont des centres de dépistage qui fonctionnent de façon hétéroclite, avec des règles différentes, au risque de décourager les concernés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par M g, vendredi 7 août 2020, 22:37

    Encore ce covid fictif.Il n'y a pas plus de maladie qu'avant.

  • Posté par Marlier Jacques, vendredi 7 août 2020, 13:33

    Cela fait déjà quelques jours que même s'il est vrai que le nombre *absolu* des contaminations continue à augmenter, le *pourcentage* d'augmentation de ces cas diminue, ce qui se traduit d'ailleurs par un relatif aplatissement de la courbe nationale générale (même si cela n'apparaît pas encore à certains endroits, comme Bruxelles). Continuez donc à porter votre masque et à respecter les gestes barrières, même si vous voyez beaucoup de gens ne pas le faire: vos efforts commencent à porter leurs fruits. Merci à vous.

  • Posté par Stephan Buchin, vendredi 7 août 2020, 16:44

    On ne peut être plus clair et mesuré. Dommage que ça n'agit pas sur les esprits tronqués ou embrumés.

  • Posté par elias jacques, jeudi 6 août 2020, 16:00

    Les autorités belges (et certains scientifiques) sont devenus champions du monde des mesures contradictoires prises à la hâte, d'un cafouillage incroyable dans la communication et hors classement pour décider de mesures inédites ailleurs dans le mondes (les bulles etc), les jugements portés sur l'état épidémiologique d'autres pays (les couleurs qui changent sans arrêt). Comme si cela ne suffisait pas, on embrouille les gens avec des statistiques biaisées, des pourcentages 'lissés' auquel finalement peu de monde accorde encore un crédit. Non content de cela, voyant que la population commence à prendre tout cela par dessus la jambe, on ne communique plus que par menaces interposées. On fait des contrôles, vous risquez ceci, cela... et dans le même temps on n'est pas fichu de faire des tests d'office sur les gens qui reviennent carrément de séjours en "zones interdites". Je n'ai jamais été un partisan des thèses de complot etc mais là il faut reconnaître qu'on atteint des sommets dans l'incompétence au niveau de la gestion de la pandémie !

  • Posté par NICODEME CLAUDE, jeudi 6 août 2020, 23:50

    100% d'accord. Comment veulent-ils (experts et politicos) obtenir la confiance des gens avec une telle pagaille. qui plus est, basée sur une utilisation de masques qui est TRES loin de faire l'unanimité. Même déjà avec le confinement, on commence à prouver (réellement prouver ) que ça n'a pas eu l'effet escompté: les pays où l'on a confiné arrivent en tête en terme de décès par habitant et parmis les gens en télétravail on trouve plus de cas positifs (voir dans les dernières vidéo du Pr.Raoult). Et je vous suis totalement aussi concernant les thèse du complot. Je trouve aussi qu'ils poussent le bouchon trop loin mais ils posent aussi des questions pertinentes qui font mal et qui mériterait un véritable enquête à charge et à décharge faite par un/des journalistes (comme ce qui a été fait pour les panama papers par exemple). Au moins on pourrait espérer un peu de vérité. Parce que certains journalistes critiquent les Crèvecoeur, Trotta ou autres mais vont admirer Michael Moore. L'avantage, c'est que les alerteurs donnent leur sources.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs