Accueil Culture

Un siècle d’art congolais à la fondation Cartier

La plus grande exposition sur l’art congolais jamais réalisée a lieu à Paris. Elle rassemble près de 300 œuvres témoignant de 90 ans d’art contemporain en RDC.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Tandis qu’en République démocratique du Congo, on débat d’une éventuelle révision de la Constitution, le pays se donne à voir sous un angle tout aussi politique et intrinsèque, mais plus chamarré à Paris avec une quarantaine d’artistes réunis à la Fondation Cartier pour l’art contemporain. « C’est une première mondiale. Et, à part peut-être l’Afrique du Sud, il n’y a aucun autre pays africain qui peut prétendre à un siècle d’art contemporain », soutient avec fierté André Magnin, le commissaire de l’exposition « Beauté Congo – Congo Kitoko ». Kitoko, kesako ? « Pour moi, le Congo est diversifié, riche, créatif, fou, plein de joie. Il y a la fête, une musique extraordinaire. C’est là où on danse et où on se sape. J’ai demandé à des amis : existe-t-il un mot qui dit tout cela ? Et ils m’ont répondu : “kitoko”, qui veut dire en substance : wow ! c’est beau, énorme ! », explique André Magnin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs