Accueil Grands formats

La nationalisation forcée et la fuite

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Bota Jardemalie a officié, jusqu’en 2009 et une nationalisation forcée, au sein du conseil de direction de la banque BTA. La banque d’affaires du milliardaire Mukhtar Ablyasov, ancien ministre tombé en disgrâce auprès de l’ex-président Nazarbaïev. Les deux prennent la fuite la même année, direction Londres. Rapidement, BTA affirme avoir découvert un « trou » de plusieurs milliards de dollars dans les livres de comptes de la banque d’affaires. Point de départ d’une kyrielle de plaintes et de procès contre le milliardaire. Attaques en justice doublées de méthodes de surveillance et d’intimidation illégales de la part du pays d’Asie centrale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Grands formats

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs