Explosions à Beyrouth: 80.000 enfants déplacés

Explosions à Beyrouth: 80.000 enfants déplacés

Les explosions de mardi soir ont fait plus de 150 morts, 5 000 blessés et des centaines de disparus. L’UNICEF est préoccupé par le fait que de nombreux enfants ont subi des traumatismes et qu’ils restent choqués. Dans un communiqué, ils font le point sur la situation et sur les actions en cours.

« De nombreux rapports font état d’enfants qui ont été séparés des membres de leur famille, dont certains sont toujours portés disparus. Les hôpitaux opérationnels sont surchargés et ne disposent plus de suffisamment de fournitures médicales essentielles. »

464 cas de Covid-19

Une situation dramatique qui vient s’ajouter à l’épidémie du coronavirus. Au cours des dernières 48 heures, 464 nouveaux cas de COVID-19 ont été enregistrés.

« Au Liban, nous travaillons avec nos partenaires et nos homologues respectifs pour renforcer le soutien aux enfants touchés et à leurs familles » précise le communiqué qui cite ses actions. « La distribution d’eau potable aux intervenants de première ligne et aux personnes vivant dans la zone directement touchée autour du port de Beyrouth. Un encadrement psychosocial pour aider les enfants à faire face au deuil et aux traumatismes. La mise en place d’un programme de transfert d’argent liquide pour l’aide au logement temporaire des familles déplacées par la perte de leur maison. »

Pour pouvoir répondre à ces besoins énormes, l’UNICEF déclare avoir besoin – immédiatement – de près de 4,4 millions de dollars US.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous