Accueil Belgique Politique

Le Conseil d’État suspend en urgence plusieurs licences d’exportation d’armes wallonnes vers l’Arabie saoudite

La Ligue des droits humains, la Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie et Vredesactie avaient été au Conseil d’État pour tenter de faire suspendre deux salves de licences.

Temps de lecture: 1 min

Le Conseil d’État a ordonné vendredi en référé la suspension de l’exécution de plusieurs décisions du ministre-président wallon de délivrer des licences pour l’exportation d’armes wallonnes vers l’Arabie saoudite, à la suite d’une procédure d’extrême urgence lancée par plusieurs associations.

La Ligue des droits humains, la Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD) et Vredesactie avaient été au Conseil d’État pour tenter de faire suspendre deux salves de licences, l’une permettant l’exportation d’armes de la FN Herstal à destination de la Garde nationale saoudienne, l’autre permettant d’exporter des produits de la société CMI Defence pour la Garde royale saoudienne.

En ce qui concerne les armes de la FN Herstal pour la Garde nationale, l’argumentaire des associations a été suivi, et les licences sont suspendues en urgence, a tranché le Conseil d’État en référé. Il a en revanche rejeté le recours en extrême urgence dans l’autre cas.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Surmont Willy, vendredi 7 août 2020, 20:49

    La bonne question: et si la FN était en Flandre, personne n'aurait pu interdire la vente d'armes! Ces associations, c'est du bidon, de la poudre morale aux yeux! Ces associations vont bien entendu payer le chômage des travailleurs de la FN car ils assumeront leurs choix?!?!

  • Posté par Raurif Michel, vendredi 7 août 2020, 17:37

    Monsieur Wolf , vous avez mille fois raisons. Les Grands défenseurs de la veuve et de l’orphelin oublient qu' il y a des milliers d'emploi à la clé ! Et, comme vous l'écrivez si bien, si nous parlons les autre seront là pour vendre leur marchandise qui, soi dit en passant, est nettement de piètre qualité par rapport à nos armes !! Ce qu'il faudrait interdire en Belgique, c'est la ligue des droits de l'homme et autre ONG qui diffusent les même connerie. Oui, monsieur Wolf, Wallonie first !!!

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 7 août 2020, 16:25

    Si je comprends bien, ces organisations ont le droit de faire interdire à des entreprises tout à fait officielles de faire leur travail. A quoi bon avoir des élections, des gouvernement si des organisations de privés peuvent faire annuler des décisions? Evidemment, que ces armes soient livrées par des entreprises étrangères n'a aucune importance. Les entreprises belges vont-elles devoir se délocaliser aux USA?

  • Posté par OPDEBEECK Jean-Marie, vendredi 7 août 2020, 15:35

    Wolf Charles : les mêmes arguments que Trump et la NRA. Wallonie first and who cares who dies.

  • Posté par Kummert David, vendredi 7 août 2020, 15:27

    Tant qu'on s'appuiera sur une fabrique d'armes pour l'emploi, on fera passer les considérations morales après fric. Il faut fermer la FN. De toute façon, la relance de l'économie wallonne a besoin de plus, beaucoup plus d'emplois que ce que donne la FN.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une