Accueil Société

Centre de crise: «Au plus fort de l’épidémie de grippe, jusqu’à 70.000 tests seront effectués»

La manière dont l’augmentation de tests sera atteinte n’a pas été précisée lors de la conférence de presse.

Temps de lecture: 3 min

Au plus fort de l’épidémie de grippe saisonnière, 50.000 à 70.000 tests (de dépistage du coronavirus, NDLR) seront prévus par jour», a indiqué vendredi la porte-parole interfédérale Frédérique Jacobs lors d’une conférence de presse commune du Centre de crise et du SPF Santé publique.

Ce pic se situe en général entre janvier et mars. Les ministres de la Santé ont un plan «ambitieux pour maintenir un taux élevé de tests dans les mois à venir», selon elle. En revanche, la manière dont l’augmentation de tests sera atteinte n’a pas été précisée lors de la conférence de presse.

Automne et hiver difficiles

L’automne et l’hiver s’annoncent particulièrement difficiles. «D’autres virus circuleront et pourront provoquer des rhumes et des symptômes grippaux. On ne pourra alors distinguer le Covid-19 qu’avec des tests», a-t-elle expliqué.

«Le but est que chacun puisse être testé selon une liste de priorités. En cas de diminution du nombre de tests disponibles, les tests des catégories moins prioritaires n’auront pas lieu», a poursuivi Mme Jacobs.

Trois phases

Trois phases sont distinguées. En phase 1, avec une faible circulation du virus, soit moins de 15 cas pour 100.000 habitants au cours des deux dernières semaines, des tests approfondis pourront être effectués.

Dans un deuxième temps, en cas de circulation accrue du virus, soit entre 15 et 50 nouveaux cas pour 100.000 habitants, les indications sont modifiées. Par exemple, les voyageurs revenant d’une zone orange ne seront plus testés.

Le troisième stade correspond à une circulation du virus avec plus de 50 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Par exemple, les voyageurs revenant d’une zone rouge ne seront plus dépistés mais invités, comme c’est le cas actuellement, à se mettre en quarantaine.

Les contacts à haut risque ne seront testés qu’une seule fois au lieu de deux dans ces circonstances. Si une commune ou une zone plus étendue est en phase 3, le personnel des centres de soins résidentiels pourra être dépisté une fois par mois pour le Covid-19.

Pas de dépistage préventif

En revanche, le dépistage préventif en l’absence de symptômes ou de signe d’épidémie au sein d’une entreprise ou d’une école, n’est pas recommandé à ce stade.

Selon Frédérique Jacobs, «les laboratoires cliniques sont invités à continuer d’élargir leur capacité. En cas de pénurie locale, les laboratoires pourront s’envoyer des échantillons entre eux ou pourront faire appel à la Plateforme fédérale de tests, ce qui garantira une capacité supplémentaire.»

Quelque 20.000 à 25.000 tests sont actuellement effectués par jour et «nous avons une capacité maximale d’environ 30.000 tests par jour». En termes de nombre de tests effectués par habitant, la Belgique est actuellement «dans le peloton de tête», selon la porte-parole.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LAMBERT André, vendredi 7 août 2020, 15:44

    On croise les doigts !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko