Accueil Monde Europe

Berlin: comment la spéculation immobilière a tué le dernier bar punk

L’expulsion du dernier bar punk de l’ancien Berlin-Ouest après 35 ans d’existence est une victoire des spéculateurs immobiliers sur les milieux alternatifs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’était un petit bar bruyant et toujours graffité, symbole du Berlin-Ouest des années 80. Un des derniers refuges pour des amoureux du mouvement punk. Après 35 ans d’existence, les locataires du « Syndikat » ont été expulsés par la force après une bataille juridique contre des investisseurs londoniens.

Pour venir à bout de la procédure, les forces de l’ordre avaient bouclé la veille le « quartier Schiller » (arrondissement de Neukölln) pour éviter que les manifestants n’occupent la rue. Il a fallu plus de 700 policiers pour que l’huissier puisse pénétrer vendredi matin dans les locaux…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs