Accueil Économie Consommation

Matthieu Auzanneau: «Le pétrole-roi a déjà franchi son pic»

La production pétrolière des fournisseurs traditionnels de l’Europe décline. Pour le « think thank » The Shift Project, nous pourrions manquer de brut d’ici 2030. Il faut mettre en œuvre des politiques de transition énergétique au risque de plonger dans une période sombre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 8 min

Ce n’est pas un scénario, c’est une analyse de risque ». Si Matthieu Auzanneau, responsable du « think thank » français The Shift Project spécialisé dans la transition énergétique, est prudent, le risque qu’il décrit n’en est pas moins significatif : selon les projections de cette « analyse prospective prudentielle », l’approvisionnement européen en pétrole est menacé par une contraction qui pourrait aller jusqu’à 8 % d’ici 2030. Traduisez : l’UE pourrait ne plus pouvoir importer suffisamment de brut pour couvrir tous ses besoins. En cause : le déclin « inexorable » de la production dans plusieurs des principaux pays fournisseurs des consommateurs européens, à commencer par la Russie et les ex-pays de l’URSS, qui représentent plus de 40 % de notre approvisionnement. Une situation aggravée par la volatilité des prix du brut et une forte demande concurrente, essentiellement en provenance d’Asie et d’Afrique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Dejolier Bruno, lundi 10 août 2020, 9:10

    Pour info: 75 % des nouveaux projets de mise en exploitation vont etre geles suite a la crise, faute de rentabilite. Et le CEO de BP vient d'annoncer une reduction de production de brut de 40 % d'ici 2030. BP va investir massivement dans les energies renouvelables.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, dimanche 9 août 2020, 17:44

    Un bon conseil : Ecoutez le discours de Jean Marc Jancovici à la Sorbonne en 2019. Ce point sur le pic pétrolier qui est derrière nous est connu. Quelle énergie fiable remplacera les énergies carbones ?

  • Posté par COURARD DIDIER, dimanche 9 août 2020, 17:09

    Cette analyse me semble très peu fouillée et mal documentée, qui plus est par un journaliste et pas par un spécialiste. Cela étant dit, il vaut mieux sortir du pétrole tant qu'il y en a encore et s'y préparer tôt assez que d'attendre sa pénurie et prendre des décisions à la hâte dans des situations de chaos. Malheureusement nos dirigeants ne bougent même pas quand ils sont au pied du mur alors là.....

  • Posté par Dejolier Bruno, lundi 10 août 2020, 8:53

    Vous tirez une conclusion de la lecture d'un article de journal. Allez jeter un coup d'oeil sur le site theshiftproject.org et voyez tous les rapports detailles disponibles. Felicitations a vous si vous parvenez a en lire plus d'un par jour. Vous vous rendrez compte que leurs analyses ne sont pas si peu fouillees que ca.

  • Posté par Ballez Guy, dimanche 9 août 2020, 16:31

    Tiens pour sortir du sujet, avez-vous remarqué que les catastrophistes et autres colapsologues portent le plus souvent une barbe ....

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs