Accueil Société

Coronavirus: comment les bourgmestres gèrent le rebond

Dison est l’une des communes les plus contaminées par le Covid-19. Pour sa bourgmestre Véronique Bonni, les chiffres reçus manquent toujours de clarté. À Anderlecht, le bourgmestre faisant fonction Jérémie Drouart espère garder les chiffres dans la moyenne régionale. Reportages.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

En province de Liège et en région bruxelloise, le nombre de nouveaux cas positifs poursuit sa hausse quotidienne. Comment les bourgmestres font face au coronavirus ? Reportages dans les communes de Dison et Anderlecht.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par BEGUIN FIDELE, dimanche 9 août 2020, 0:31

    BIENVENUE : LE PRÊT ENTRE PARTICULIERS EN LIGNE SANS FRAIS UNE ÉQUIPE TRÈS DYNAMIQUE A LA TACHE DE LA CRISE DU CORONA VIRUS Vous êtres a la recherche de prêt pour relancer vos activités suite à la pandémie soit pour la réalisation d'un projet ou vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons ? Pas de souci même si vous êtes fiché dans votre pays et n'avez pas accès au financement veuillez contactez ce E-mail: coronavirusfinance@gmail.com pour avoir connaissance des conditions d'octroi de prêt et de financement sans tracasseries et dire adieu à vos problèmes financiers. Veuillez noter les domaines dans lesquels on peut vous aider pour la réalisation de vos projets ou vous sortir de l'impacte du COVID-19. * Financier * Prêts à l'investissement * Prêts personnels Ps : Sachez que nous travaillons à votre satisfaction, vous pouvez suivre votre dossier en ligne afin de connaître son évolution. Veuillez me contactez par mail : coronavirusfinance@gmail.com

  • Posté par Wery Alain, samedi 8 août 2020, 15:06

    L'article résume les qualités que devrait avoir un(e) bourgmestre dans la gestion actuelle de la pandémie : "Un peu de bon sens, une pointe de confiance et une bonne dose de sang-froid, voilà le délicat équilibre que doit trouver aujourd’hui un bourgmestre en zone rouge." A Andenne, l'évolution du nombre de cas positifs au covid19 n'a subi aucune envolée. Mais il semble que son bourgmestre n'a pas les qualités requises, reprises ci-avant, pour gérer la situation. Le port du masque est généralisé à l’entièreté du territoire andennais : Andenne et tous ses villages. Même dans les bois !!!

  • Posté par Peeters P, samedi 8 août 2020, 11:54

    Même si la situation actuelle est préoccupante, rien ne peut justifier d'ignorer les règles fondamentales de l'Etat de droit, et spécialement celle de la séparation des pouvoirs. C'est encore plus important en période de crise car c'est dans ces moments-là qu'on peut trouver le plus facilement des justifications à ce qui, pourtant, ne serait jamais qu'une dangereuse dérive.

  • Posté par Raspe Eric, samedi 8 août 2020, 15:19

    Monsieur Peeters, votre crainte est légitime. Que proposez-vous alors pour gérer "la situation actuelle préoccupante", pour reprendre votre formulation, tout en respectant les règles de l'état de droit. Il me semble qu'il faut aussi prendre garde à ce que les arguments légalistes ne servent pas d'alibi à l'inaction ou rende l'action totalement inefficace. Je rappelle que la protection de la santé figure aussi en bonne place dans la déclaration des droits de l'homme et notre Constitution. Si l'ensemble des citoyens faisait preuve de responsabilité, d'altruisme et de civisme, le problème ne se poserait pas : des recommandations seraient suffisantes. Hélas, cette confiance dans nos concitoyens est malheureusement naïve. La lecture de ce forum et la recrudescence de l'épidémie en apportent la preuve. Que faire donc avec les récalcitrants qui minent les efforts des citoyens responsables et qui initient un cercle vicieux dans lequel l'adhésion des citoyens aux mesures de prévention s'érode face aux rebonds de l'épidémie imputables aux comportements inciviques?

  • Posté par Raspe Eric, samedi 8 août 2020, 9:27

    Pour éviter de devoir prendre des mesures générales (pouvant aller vers un confinement généralisé) en cas de reprise de l'épidémie, l'identification des individus atteints par la maladie et le suivi de leurs contacts pour les inviter à respecter une quarantaine est la seule stratégie possible. La recrudescence de l'épidémie est un indicateur de l'imperfection actuelle de l'exécution de cette stratégie. Pour casser la chaîne de transmission du virus, la quarantaine est fondamentale. A la vue de ce très bon reportage, je constate qu'il n'existe aucun moyen de vérifier si celle-ci est respectée. A cause du respect du secret médical et de la vie privée, les autorités en sont réduites à se fier à la responsabilité et au sens civique des citoyens invités à respecter cette quarantaine. Or plusieurs reportages ont démontré que cette confiance en la population est naïve : une partie de ces personnes ne compte pas respecter cette quarantaine. Nous sommes là face à un problème qui réduit encore plus l'efficacité de la stratégie de test et suivi des contacts. N'y a-t-il pas un juriste expert pour proposer une solution respectueuse de l'état de droit à ce problème?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs