Accueil Opinions Éditos

Premier faux pas pour la commission Covid

Des experts ont été invités à présenter un travail non abouti, avec trois semaines d’avance.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

En plein mois d’août, le président de la « commission spéciale en charge d’examiner la gestion de l’épidémie de Covid-19 par la Belgique » a décidé de réunir ses troupes pour entamer les travaux, avec un premier échange de vues avec les experts. Une séance de plus de trois heures qu’on peut qualifier de raté au démarrage.

Réunion improvisée

Le péché originel, c’était la convocation de cette réunion improvisée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Rousseau corinne, dimanche 9 août 2020, 22:53

    Tout est difficile à gerer vu les intistutions de notre pays!!

  • Posté par Linard Robert, dimanche 9 août 2020, 17:21

    Il est anormal de constater que les experts nommés par cette commission ne sont pas tenu un devoir de réserve (secrecy agreement), de même d'ailleurs que ceux en charge de conseiller le gouvernement. Voir chaque soir plusieurs experts sur les plateaux des médias a été contre-productif, surtout lorsqu'ils se contredisent ou changent leurs opinions sans autre explication.

  • Posté par Linard Robert, dimanche 9 août 2020, 17:21

    Il est anormal de constater que les experts nommés par cette commission ne sont pas tenu un devoir de réserve (secrecy agreement), de même d'ailleurs que ceux en charge de conseiller le gouvernement. Voir chaque soir plusieurs experts sur les plateaux des médias a été contre-productif, surtout lorsqu'ils se contredisent ou changent leurs opinions sans autre explication.

  • Posté par dams jean-marie, samedi 8 août 2020, 13:10

    Cela fait des décennies que tous les gouvernements belges ont réduit les subsides où il ne fallait pas ! Santé , Justice, Enseignement , infrastructures, sécurité etc. Par contre on ne compte plus le nombre de ministres, de présidents, de régions ainsi que toutes les structures opaques ,ASBL bidons ! Le cirque ! Beaucoup de pays doivent faire place à la corruption par les politiques et l'on s'offusque! Ici c'est légalisé ; c'est le système ! Les partis engrangent des millions d'euro tirés de nos impôts pour nous servir une politique folklorique sans aucun respect pour leurs concitoyens . Cette commission ne devait pas débuter maintenant mais après la fin de la pandémie! Le politique a quasi effacé l'ampleur de celle-ci pour ainsi débuter les joutes politiciennes et démolir par la même occasion ceux qui ont mis les mains dans le cambouis et ainsi les éliminer pour la formation d’un gouvernement. Les experts qui passent de plateaux Télé en commission, en réunion ont-ils réellement une profession plein temps ??? Quand dorment ils ? Quand travaillent-ils ?Pourquoi après coup tirent ils sur l’ambulance encore bondée de victimes ? Désolé mais je n’ai plus confiance , peu importe leur degré de compétence. Déjà que la bande de politiciens ne m’inspire pas vu leurs profils ! Une carte du parti n’est pas un diplôme . Dans les entreprises tous les échelons sont définis par des justificatifs d’apprentissage, d’études et d’expérience. Là les incompétents reçoivent le C4 . Rien à voir avec le cirque des chaises musicales politiciennes. En un peu plus de 50 ans les responsables politiques ont détruit le petit pays qui était une puissance mondiale ! Maintenant l’insécurité, l’analphabétisme ,complètent la plaque tournante mondiale de la drogue , du terrorisme , tous les fleurons qui faisaient l’identité de ce peuple ont été vendus et décapités ! Seul pays au monde où le chômeur est une profession. Bref nous nous rapprochons des pays dits du tiers monde …

  • Posté par Ronsse Guy, dimanche 9 août 2020, 22:59

    Le Fédéral, les Communautés, les Régions (bravo, les flamands !), les archaïques Provinces, les Arrondissements, les villes et communes, les ASBL, les CPAS, ... En face de cela, les partis, qui se permettent de démissionner une bourgmestre élue démocratiquement pour placer un pion. Franchement, quel est le pourcentage de belges qui travaillent à 100 % pour payer ces parvenus, leurs fils et filles ainsi que leur clique ?

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs