Anderlecht et Genk répliquent après l’intégration des U23 de Bruges en D1B: «C’est une honte»

Anderlecht et Genk répliquent après l’intégration des U23 de Bruges en D1B: «C’est une honte»
Photo News

Il fallait évidemment s’y attendre : Anderlecht et Genk sont montés au front en adressant une lettre ouverte à la Pro League pour partager leur « mécontentement » et leur « indignation » concernant l’intégration des U23 du FC Bruges en Divison 1B cette saison.

« Nous espérons obtenir une explication sur la façon de penser qui a été suivie pour parvenir aux critères d’attribution de la place vacante en Division 1B, et être entendus dans une structure de concertation afin de sauvegarder nos chances d’être de la partie dans un proche avenir », peut-on notamment lire dans cette lettre.

En désaccord sur la forme -aucune concertation, manque de communication –, Anderlecht et Genk le sont aussi sur le fond, arguant qu’un déséquilibre sportif peut se créer si des joueurs du noyau A peuvent redescendre aider les jeunes en D1B. Et pour les jeunes du centre de formation brugeois, c’est évidemment un gros « plus » dans leur processus de développement. « C’est très frustrant, c’est une honte ! », a réagi Peter Verbeke, le directeur sportif d’Anderlecht.

« Il y a un sentiment d’injustice car Bruges profite d’un réel avantage d’un point de vue concurrentiel. Depuis quand le classement (NDLR : qui s’est figé avant la fin de la saison !) des jeunes est-il déterminant ? J’espère qu’il y aura davantage d’équipes espoirs en D1B à l’avenir. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous