Accueil Culture Musiques

Un Gaume Jazz alternatif, «pour revivre»

« Ça fait plaisir de rejouer enfin devant un public ». Les musiciens du Gaume Jazz étaient ravis ce week-end de se retrouver sur scène. « Quel bonheur d’écouter de la musique live ! » Les spectateurs, limités en nombre mais pas en joie, avaient, eux, le sourire des grands jours du festival de jazz.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 5 min

Le Gaume Jazz est un de mes festivals de jazz préférés. Parce que le lieu, le parc du Centre culturel de Rossignol-Tintigny, est magnifique. Parce que le village de Rossignol est d’une belle et agréable quiétude. Parce que la convivialité y est de règle. Parce que l’Orval et la Rulles sont au programme. Et parce que l’affiche est toujours formidable, le patron du festival, Jean-Pierre Bissot, poussant les artistes à proposer des projets nouveaux, des cartes blanches.

Cette année, il n’y a pas de Gaume Jazz. Remis à 2021. Mais Bissot and Co n’ont pas pu ne rien faire. La pugnacité de Jean-Pierre Bissot a eu raison des difficultés : il lui fallait un festival alternatif, qui fut baptisé « Y a du Gaume Jazz dans l’air ». « Il fallait organiser quelque chose », assène Jean-Pierre Bissot. « Pour revivre. Et pour faire revivre les musiciens. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs