Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: le Roi pressé, les préformateurs un peu moins

Bart De Wever et Paul Magnette ont été prolongés jusqu’au 17 août avec ordre royal d’accélérer le tempo. Il ne devrait cependant rien se passer avant la rencontre avec les verts prévue mercredi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Allons-y… On y va ! » Et au pas de course, s’il vous plaît. Le Roi a reçu Bart De Wever (N-VA) et Paul Magnette (PS) pendant une petite heure samedi après-midi. Sans surprise, il a prolongé la mission des deux préformateurs jusqu’au 17 août. Dans son communiqué, le Palais ne parle plus de sa volonté d’obtenir « la plus large majorité possible ». Il invite surtout les partis concernés : « à faire preuve d’un grand sens des responsabilités afin de pouvoir conclure rapidement un accord de gouvernement. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Debrabander Jean, lundi 10 août 2020, 16:18

    Les pauvres ... sont pauvres; ils n'ont pas d'argent; les riches sont riches parce qu'ils échappent à l'impôt. Les classes moyennes paieront donc l'incapacité, ou le manque de volonté, des politiciens de lutter contre évasion, fraude, optimisation fiscales.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 10 août 2020, 15:28

    Remi Bayens, raisonnement à très courte vue. Les Etats sont de plus en plus nus parce que la mondialisation exige chaque année sont lot de réformes à commencer par le sacro-saint "pas touche à l'évasion fiscale". Toujours moins de cotisations sociales et d'impôts pour la compétitivité. Des années que cette religion dont le dieux est "La Croissance" est chanté, prié, adulé par le Saint Empire capitaliste. Mais il n'y a point de fatalité, les caisses vides. Il n'est pas tant question de prévoyance ou d'imprévoyance. Et le cochon citoyen de la base peu payer de plus en plus pour les service qu'on lui rend (manquerait plus que ça hein et on en est pas loin) et aussi payer pour les infrastructures utilisées par les plus gros... qui eux ne payent pas. Se déchiqueter entre classe moyenne entre yaka, faukon et yapaka et faukonpas, ne fait en rien avancer le schmilblik, bien au contraire.

  • Posté par Bayens Remi, lundi 10 août 2020, 12:39

    Un bon père de famille gère son budget avec une réserve qui couvre les imprévus. Ce n'est plus le cas des activités commerciales qui vivent au jour le jour. C'est une ineptie de ne vivre qu'au jour le jour. Le just in time, vivre au jour le jour est la bible actuelle. Quand ils se cassent la figure ils appellent au secours. C'est la situation actuelle, ce qui se répercute au long terme et pénalise ceux qui sont prudents.. C'est la fable de la cigale et de la fourmi. Maintenant on appelle les fourmis à l'aide et sont pénalisés. La formation du gouvernement souffre de cette politique. Les 'y a qu'a, il n'y a qu'a' ont la cote parce qu'ils vivent au jour le jour au détriment de ceux qui sont prudents.

  • Posté par Coulon Michel, lundi 10 août 2020, 10:23

    je pense qu'il y a des mesures impopulaires qui se profilent a l'horizon (reconfinement) donc le "nouveau gouvernement" préfère attendre que les mesures soient prises par l'équipe actuelle qu'ils pourront dénigrer une fois en place

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 10 août 2020, 11:55

    Un reconfinement généralisé est très peu probable. Ça serait insoutenable économiquement et humainement parlant. Le confinement a été imposé pour éviter de saturer les hôpitaux et parce que les masques n'étaient pas disponibles en suffisance. Les mesures actuelles semblent suffire à contenir la progression de la maladie, même s'il est possible qu'elles puissent être renforcées, mais sans reconfinement.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs