Frankie Vercauteren après Malines-Anderlecht (2-2): «Un peu difficile à digérer»

@Belga
@Belga

Alors qu’il menait 0-2 grâce à Jérémy Doku (64e) et un CSC de Lucas Bijker (75e), Anderlecht a partagé l’enjeu dimanche à Malines (2-2). Igor De Camargo (83e) et Jordi Vanlerberghe (85e) ont arraché le point du nul pour le KVM (2-2). « On avait le résultat en main », avouait Frankie Vercauteren au micro de nos confrères d’Eleven Sports. « Il n’y a pas que les erreurs individuelles au RSCA… Il y a aussi les problèmes collectifs : mes joueurs couraient derrière la balle et ils ne savaient pas toujours qui aller chercher. Les visités nous ont ennuyés une bonne partie du match ».

Une titularisation a particulièrement attiré l’attention dans la première sélection d’Anderlecht : Landry Dimata faisait sa réapparition après 18 mois. Toutefois, la première approche du but de Malines a été pour Doku, qui a été lancé par Killian Sardella, sans que cela ne pose un gros problème à Gaëtan Coucke (2e). Par contre, Hendrik Van Crombrugge a été plus sollicité par un envoi de Rob Schoofs (4e). Médiocre lors de la préparation, le Kavé se montrait plus enthousiaste et sûr de lui. Il s’est d’ailleurs bricolé quelques occasions en tablant sur le punch de Nikola Storm (12e) et la vitesse de pointe de William Togui (13e).

« Laisser passer les frustrations »

Jusqu’à la pause fraîcheur (23e), Anderlecht ne s’est pas créé une véritable occasion et son jeu ne s’est pas amélioré par la suite. Le rythme de la rencontre a encore baissé et tout a été moins attrayant surtout à cause d’un Anderlecht peu créatif. « On joue toujours comme l’adversaire nous laisse jouer. Malines ne nous a pas laissé beaucoup d’occasions. Dans le vestiaire, il faut laisser passer les frustrations et les pensées », ajoutait le T1 du Sporting.

La reprise a vu Malines se montrer plus énergique mais Schoofs a placé sa reprise de la tête au-dessus (50e), Togui a complètement manqué sa reprise (56e) et Geoffrey Hairemans n’a pas cadré non plus sa reprise du front (59e). Monté au jeu à la place de Dimata (60e), Antoine Colassin a directement mis Coucke en danger (62e). Par contre, Doku, qui a souvent été bloqué fautivement par Bijker, a fini par laisser l’arrière gauche malinois sur place avant de glisser le ballon dans l’angle opposé (65e, 0-1). Malines a encore fait des cadeaux à Anderlecht par Togui, qui a encore manqué une grosse occasion (72e), et par Bijker, qui a dévié un tir de Murillo dans son but (75e, 0-2).

« Pas aidé par la réussite »

Cependant, le suspense n’était pas enterré : monté au jeu à la place de Storm (76e), De Camargo a réduit le retard malinois suite à une interception d’Issa Kaboré (83e, 1-2). Il y avait de nouveau match et Kaboré a permis à Vanlerberghe, un autre remplaçant (84e), d’effacer complètement la différence au marquoir (85e, 2-2). « C’est le foot, on n’est parfois pas aidé par la réussite. Comme en fin de match avec Vlap et Luckassen », s’apprêtait à conclure Vercauteren. Il est vrai que Luckassen a touché la barre transversale ! « Le point positif, c’est qu’on a marqué deux buts. Mais le point négatif est le fait d’avoir encaissé deux autres buts. Oui, c’est un peu difficle à digérer ».

Absent sur le terrain, Vincent Kompany pourrait revenir dans les prochaines semaines au sein du noyau anderlechtois. « Il n’y a pas de date prévue au sujet de la reprise de Kompany qui travaille beaucoup pour revenir », notait encore Vercauteren.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous