Accueil Belgique

Belges en Syrie: Bontinck réclame 20.000 euros à un combattant originaire de Vilvorde

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’avocat de Jejoen Bontinck a demandé lundi devant la cour d’appel de Bruxelles un dédommagement, à hauteur de 20.000 euros, de la part de Mohamed Aquichouh, un homme originaire de Vilvorde qui était parti se battre en Syrie, pour avoir torturé là-bas son client. Le tribunal correctionnel de Bruxelles avait acquitté Mohamed Aquichouh pour ces faits. Tant le parquet fédéral que Jejoen Bontinck ont fait appel de ce jugement.

Trois prévenus, Mohamed Aquichouh, Annas Koundi en Zouheir B., font partie d’un groupe de Vilvorde qui s’est radicalisé sous l’influence de Fouad Belkacem. Les deux premiers ont rallié la Syrie en mars 2013 en compagnie de Mohammed Sadik Cherabi. Mohamed Aquichouh n’y est resté que jusque fin avril, mais il aurait participé à la détention et à la torture de Jejoen Bontinck.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs