Accueil Société

Port du masque et canicule: les recommandations du Centre de crise

Avec les fortes chaleurs, des gestes de prévention s’imposent.

Temps de lecture: 2 min

Le centre interfédéral de crise a tenu une nouvelle conférence de presse ce lundi afin de faire le point sur l’épidémie de coronavirus en Belgique. La semaine passée 580 personnes en moyenne par jour ont été infectées. Cela représente une augmentation des infections de 16 % en une semaine.

« La croissance exponentielle est interrompue », a annoncé Frédérique Jacobs. À Anvers, la propagation du virus diminue, indique-t-elle également.

Antoine Isieux, porte-parole interfédéral, a rappelé que la phase d’alerte du plan vague de chaleur et pics d’ozone a été activée pour la première fois. « La vague de chaleur ne met pas l’épidémie en mode pause, continuons ensemble à faire barrage avec le port du masque et le respect des règles d’or. »

L’expert a donné quelques recommandations en ce qui concerne le port du masque par cette chaleur : « Il faut éviter de se rendre dans les zones où le port du masque est demandé à des moments de grande chaleur. Préférez les masques légers ou chirurgicaux en papier qui permettent une meilleure ventilation. »

« Mouiller son masque est une fausse bonne idée car cela favorise le développement de germes et limite les capacités filtrantes du masque. Si vous transpirez, changez régulièrement de masque. Si vous devez porter le masque, et que cela devient désagréable, éloignez-vous pour respecter les distances de sécurité et retirer votre masque pour respirer un petit peu. »

> Canicule en Belgique: les prévisions des prochains jours

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Delvaux Alain, lundi 10 août 2020, 21:48

    Quand les experts débloquent

  • Posté par Boer Mr, lundi 10 août 2020, 12:55

    Porter une masque a l’extérieur pendant la canicule n'est pas seulement inutile mais aussi dangereux pour certaines personnes a risque. Je vois beaucoup des personnes a risque (a cause de leur age) masqués dans la rue a 35 degrés Celsius (a l'ombre) en plein soleil. Il faut pas faire une analyse de risques pour comprendre qu'il y a un souci avec ça. Je me demandes si tous les portes-paroles et "experts" sont conscients de leur responsabilités? "Il faut éviter de se rendre dans les zones où le port du masque est demandé" n'est pas assez fort comme déclaration a mon avis.

  • Posté par M. G., lundi 10 août 2020, 12:55

    Et comment fait-on quand on utilise 3 transports en commun différents pour se rendre au boulot, que l'on doit porter le masque sur ce lieu, et que quand tu sors de là, le port du masque est obligatoire en plus ? Et si on rajoute une insuffisance cardiaque (au point que l'on me demande de penser à une transplantation cardiaque ...) et des capacités pulmonaires réduites ? Il faut bien sortir pour aller travailler, surtout que le télétravail n'est pas possible dans mon domaine en plus. C'est lui qui va payer mes factures et mon loyer si je reste chez moi ?

  • Posté par De Villers Léopold, lundi 10 août 2020, 18:16

    vous avez totalement raison mais dans votre cas et d'autres similaires on devrait pouvoir avoir une dérogation

  • Posté par M. G., lundi 10 août 2020, 12:55

    Et comment fait-on quand on utilise 3 transports en commun différents pour se rendre au boulot, que l'on doit porter le masque sur ce lieu, et que quand tu sors de là, le port du masque est obligatoire en plus ? Et si on rajoute une insuffisance cardiaque (au point que l'on me demande de penser à une transplantation cardiaque ...) et des capacités pulmonaires réduites ? Il faut bien sortir pour aller travailler, surtout que le télétravail n'est pas possible dans mon domaine en plus. C'est lui qui va payer mes factures et mon loyer si je reste chez moi ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko