Liban: le Premier ministre annonce la démission du gouvernement

Photo du gouvernement libanais en janvier 2020.
Photo du gouvernement libanais en janvier 2020.

L’ensemble du gouvernement libanais démissionne, à la suite du « séisme » provoqué par l’explosion meurtrière au port de Beyrouth.

L’information avait été annoncée par le ministre de la santé après la fin d’un conseil des ministres. A 19h30 heure locale (18h30 heure Belge), le Premier ministre libanais Hassan Diab a annoncé la démission du gouvernement dans son entièreté.

Le chef du gouvernement, qui se présente comme indépendant, a rendu la classe politique traditionnelle responsable de ses échecs, fustigeant la « corruption » ayant conduit à « ce séisme qui frappé le pays ». « Aujourd’hui, j’annonce la démission de ce gouvernement », a-t-il dit dans un discours télévisé adressé aux Libanais.

Ces derniers jours et ces dernières heures, quatre ministres ont déjà quitté le gouvernement, après la forte explosion de mardi dernier dans le port de Beyrouth. Au moins 160 personnes sont mortes lors de la catastrophe.

Le gouvernement a tenu une réunion lundi après-midi, au cours de laquelle « la plupart des ministres étaient en faveur d’une démission » du cabinet, a déclaré à l’AFP Vartiné Ohanian, ministre de la Jeunesse et des Sports.

Face à l’ampleur du drame et la colère de la population, le ministre des Finances Ghazi Wazni a annoncé sa décision lundi, juste après celle de la ministre de la Justice Marie-Claude Najm. La ministre de l’Information Manal Abdel Samad et le ministre de l’Environnement Damianos Kattar avaient claqué la porte dimanche.

La démission du gouvernement ne devrait cependant pas satisfaire le mouvement de protestation populaire qui réclame le départ de toute la classe politique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous