Accueil Belgique Politique

Comment la Belgique va tester 70.000 personnes par jour

La task force menée par le ministre Philippe De Backer (VLD) a terminé son plan pour augmenter la capacité de test en Belgique. Selon nos informations, les labos passent en première ligne, aidés par une « plateforme fédérale bis ». Cinquante millions d’euros ont été dégagés par le gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Test, test, test ». Le mantra de l’OMS date du début de l’épidémie de coronavirus mais il est toujours autant d’actualité. La Belgique fait partie des bons élèves en la matière mais on ne teste « que » 25.000 personnes au maximum quotidiennement dans notre pays. Selon les pronostics les plus pessimistes, il faudrait pouvoir monter bien plus haut en cas de seconde vague. D’où cette volonté annoncée par le ministre Philippe De Backer (VLD) de disposer d’une capacité théorique journalière de 70.000 tests PCR (ceux qui permettent de savoir si on a le coronavirus via un prélèvement dans le nez).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par NO JJ, mardi 11 août 2020, 10:33

    Tant que les résultats seront connus en retard et non pas à l'instant du test, le "TESTING" ne sert qu'a remplir les statistiques, aider aux décisions du gouvernement et non pas à réduire les contaminations. De plus se faire mettre un écouvillon dans le nez, non merci...

  • Posté par Barban Marco, mardi 11 août 2020, 10:19

    L'intention est louable. Enfin, serait-on tenté de dire. La question qui se pose est la suivante : est-ce que le futur gouvernement qui se mettra peut-être en place poursuivra-t-il cette intention émanant de la majorité précédente et qui pourrait être différente de la future ?

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, mardi 11 août 2020, 9:54

    Ce qui est important...le nombre d'hospitalisations...

  • Posté par Mignot Pierre, mardi 11 août 2020, 9:28

    Et cela va amener de nouvelles mesures liberticides, puisque, plus on teste, plus on aura de cas de contaminations. C'est de la pure logique. A moins que, dans un moment de lucidité, on se base enfin sur le taux de contaminations (le pourcentage) et non plus sur le nombre de cas.

  • Posté par Lefevre Lucette, mardi 11 août 2020, 9:11

    c'est très bien, mais qu'a-t-on prévu de faire des résultats: on n'en parle pas!

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs