Accueil Société

«Le virus de l’amour»: Gisèle et Daniel font de la résistance

Série d’été. 47 ans d’amour et jamais ils n’avaient vécu une telle séparation. Depuis l’été dernier, Daniel vit en maison de repos. Gisèle, qui habite dans la rue même de l’institution, a dû se résigner à voir son mari par écran interposé durant trois mois. Un « amour déchiré », dit-elle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Il s’en est fallu de peu. Lorsque Daniel téléphone chez les parents de Gisèle pour l’inviter au bal, c’est la sœur de cette dernière qui décroche. « Ah non, c’est l’autre ! », s’exclame-t-il, réclamant la jeune femme au bout du fil. « Je me souviens encore de ce moment où j’ai pris le combiné, sourit Gisèle. Mes frères – qui avaient arrangé le coup – m’ont jetée dans la gueule du loup ! » C’était en 1970. Le 7 avril 1973, les amoureux convolaient en justes noces.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs