Accueil Économie Consommation

Au Pakistan, un demi-salaire pour les travailleurs du vêtement

Dans les usines asiatiques, les petites mains de la « fast fashion » ont vu leur déjà maigre rémunération fondre durant les trois mois de pic épidémique, selon un rapport de l’ONG Clean Clothes Campaign.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Durant le confinement, vous avez (peut-être) consommé un peu moins de « textile ». Les magasins de vêtements étaient inaccessibles et le télétravail généralisé, les tenues des années précédentes ont fait le job. Avec moins de clients au rendez-vous pour la énième collection de la saison – des acteurs comme H&M et Zara en proposent jusqu’à 25 par an – la « fast fashion » a, à première vue, dû mettre sur pause sa frénésie habituelle. « Il est un peu trop tôt pour tirer ce genre de conclusion », recadre Sana Abdessalem, coordinatrice de l’association Achact, qui lutte pour une industrie de l’habillement plus propre. « Globalement, les ventes semblent effectivement affectées par le Covid-19 mais quelques contre-exemples montrent que des marques s’en sortent très bien grâce à l’e-commerce. Une baisse de la consommation ne peut de toute façon pas justifier le comportement actuel des leaders du secteur. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs