Accueil Monde

Union européenne: peu d’avancées concernant les «returnees»

Alors que plusieurs des auteurs des attentats de Paris s’étaient rendus en Syrie, l’Europe a une marge de manœuvre réduite pour prendre à bras le corps la question des « returnees ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Où en est-on au niveau européen, concernant les mesures prises pour gérer la question des returnees (les combattants qui partent en Syrie et qui reviennent ensuite dans leur pays) ? Cette question avait déjà été largement soulevée après les attentats de janvier et de novembre 2015. Quatre mois plus tard, même réponse : la police et la sécurité ne font pas partie des compétences de l’Union européenne, mais bien de chacun des 28 Etats membres. En conséquence, ce n’est pas du côté européen qu’il faut s’attendre à voir surgir un arsenal de mesures sécuritaires…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Guerre en Ukraine: la chasse à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie est ouverte

La présidente de la Commission européenne a déjà éventé quelques pistes. Les jours à venir diront si l’unanimité des Vingt-Sept pourra être rassemblée autour de ce programme. La Russie, violemment critiquée à l’ONU après les annonces de mercredi, s’est défendue jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Mais n’a convaincu personne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs