Accueil Société

Horeca bruxellois: la catastrophe se poursuit

Le port obligatoire du masque ne devrait rien arranger. Les hôtels, restaurants et cafés de la capitale s’enfoncent dans une interminable nuit…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Au mois de juin, les restaurants, brasseries et autres cafés bruxellois ont parfois entrevu une éclaircie après deux mois et demi de confinement douloureux. « Certains établissements ont bien fonctionné », explique Fabian Hermans, trésorier de la Fédération horeca Bruxelles. « Principalement ceux qui possédaient de belles terrasses ou ceux qui, parce qu’ils respectaient scrupuleusement les règles sanitaires, ont pu compter sur une clientèle fidèle, qui a pris du plaisir à retrouver ses habitudes. Mais, depuis lors, c’est compliqué. Je dirais même que l’horeca bruxellois est de nouveau engagé dans une descente aux enfers. »

Le tourisme d’affaires en berne

Selon Fabian Hermans, le secteur s’attendait à ne pas connaître un été qui panse toutes ses blessures. Traditionnellement, juillet et août sont plutôt calmes pour l’horeca bruxellois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, jeudi 13 août 2020, 17:10

    Bruxelles est devenu une ville inaccessible. Déjà de part le simple fait de se rendre dans une gare de province, le prix du billet de train, le fait de devoir porter un masque par ces chaleurs ( je ne critique pas ), l'insécurité urbaine surtout depuis le piétonnier, les restrictions sanitaire dans les transports en commun ( je ne critique pas ), ce n'est vraiment plus une ville où l'on a envie de flâner. Juste une ville où l'on va bosser, sans plus. Très triste tout ça !

  • Posté par Anne-Laure Apt, jeudi 13 août 2020, 13:09

    il serait temps d'interdire purement et simplement les locations de type RbnB, toutes ces chambrées perdues par le secteur hôtelier lui seraient bien utile .

  • Posté par Dr Mi, jeudi 13 août 2020, 3:43

    L'Horeca doit s'adapter. Le monde du travail évolue et le télé-travail est une bonne chose et sera la norme. La technologie permet de travailler de la maison sans problème. L' Horeca bruxellois devra s'habituer à avoir moins de clients à midi. Elle doit se réinventer au lieu de toujours pleurnicher sur son sort.

  • Posté par M g, jeudi 13 août 2020, 14:40

    """ Posté par Senterre Francoise, aujourd'hui 08:13 Encore un mec pour qui ne compte que sa petite personne. EGOISTE. """ Non mais quoi encore.Egoïste vous dites?Je suis d'accord avec Dr Mi. l'Hhoreca doit effectivement changer- -pratiquer des prix corrects (non exagérés) -remettre les tickets de tva -ne plus engager de personnes au noir -arrêter d'acheter du surgelé et de le faire passer pour FAIT MAISON -avoir des cuisiniers propres et rasés(fini de les laisser fumer (dehors-encore heureux) et sont-ils propres??? -quand on voit l'intérieur de certaines cuisines en caméra cachée.... Et ainsi de suite Je n'y vais plus Tous au Quick ou Mac Do:là on sait ce qu'on le reçoit

  • Posté par Senterre Francoise, jeudi 13 août 2020, 8:13

    Encore un mec pour qui ne compte que sa petite personne. EGOISTE.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs