d-20200925-GJ2PT7 2020-09-25 09:48:29
Louvain-la-Neuve, Brabant Wallon
L’amour avant le désespoir, tandis que reste l’amitié....
La Ville de Genappe est prête à partager son cahier des charges pour que d’autres communes suivent son exemple.
Le Waterlootois Tanguy Stuckens devient le premier président du collège provincial issu du district de Nivelles.
Le projet de centrale biomasse doit être concrétisé pour 2023.
La crise du Covid aura un impact sur la vie en société en Brabant wallon. La Province rapelle l’existence d’un «
Cube
» pour dégager des solutions nouvelles pour y remédier.
Le port du masque sera rendu obligatoire une heure avant et une heure après les heures d’entrées et de sorties de toutes les écoles du Brabant wallon.
Signaler à sa commune des travaux mal faits via son smartphone, c’est déjà possible. Mais pour réserver une salle de sport en Brabant wallon, il faudra attendre fin 2021.
361
pièces, mais 2.166
faces à assembler. Un vrai puzzle.
11-2
La recherche, ici à l’UCLouvain, est un des points forts du Brabant wallon, qui souhaite à présent proposer sur son territoire un potentiel d’offres et d’attractivité dans les métiers du futur.
Un petit dispositif ingénieux qui peut sauver des vies.
Voici à quoi devrait ressembler le futur hôtel Van der Valk à Charleroi-Centre.
Olivia Auclair interprète tous les personnages de son spectacle, jusqu’à celui de la grande faucheuse...
Passionné de nature, Thierry Maniquet a réalisé la promenade le long de l’Orne.
Le choix de la rédaction
  1. Auteur du 2-2, Benito Raman a fait chavirer de bonheur les supporters mauves qui avaient fait le déplacement à Ostende.

    Anderlecht en a vu de toutes les couleurs sur la pelouse d’Ostende

  2. Olaf Scholz (SPD) et Amin Laschet (CDU) au coude à coude dimanche soir.

    Elections allemandes: un fauteuil pour deux prétendants

  3. CYCLING WORLD CHAMPIONSHIPS 2021 FLANDERS ELITE

    Mondiaux de cyclisme: Julian Alaphilippe douche le rêve belge

La chronique
  • Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 563: le pire

    Le 25 septembre 2019, il ne s’est rien passé d’incroyable. C’était la vie d’avant, normale, tranquille, filant doux comme une rivière sans pluie, serpentant sagement au fond de son lit, sans cascade, sans torrent, appâtant les peintres et les poètes en mal d’inspiration. La vie d’avant, c’était un poème, une petite aquarelle accrochée au-dessus du lit d’une chambre d’hôtel.

    Le 25 septembre 2021, c’est le chaos. Quand cette femme qu’on rencontre pour la première fois, la toute première fois de notre vie, s’avance dans le hall d’entrée et nous plaque un gros baiser qui claque alors qu’on lui tendait chaleureusement le coude, on hurle (intérieurement) : « A l’aide ! Rendez-nous la poignée de main de 2019, la distanciation de 2020 ou même, allez, le hug à l’américaine, on l’a adopté direct, celui-là ! » Mais non. Le covid à l’ère du vaccin, c’est pire que tout : même les inconnu(e)s nous embrassent, et sans consentement. Ça vaut combien, ça, pénalement ?

    ...

    Lire la suite

  • Allemagne: tout change pour que rien ne change?

    Une chancelière toute-puissante qui tire sa révérence après 16 ans d’une popularité unique, la dirigeante d’une des économies les plus fortes du monde et de la première puissance d’Europe qui quitte la scène : ce devrait être un coup de tonnerre et, au minimum, un énorme « stress test » dans le ciel allemand et donc européen.

    Et pourtant il y a une forte probabilité que rien ne change radicalement...

    Lire la suite