B9721351849Z.1_20191023144415_000+GKJEON095.1-0
Un grand parc dans le centre de la Hulpe
?
Un abattage qui va peiner les promeneurs. Mais ce sera pour un mieux...
stefan-johnson-xifbdegcy44-unsplash
Un lieu, une caravane. En une demi-heure, un lever de rideau pour des artistes 
!
Piet et Barbara Prinsen heureux de voir le travail d’une vie trouver sa place dans le Mémorial de la Bataille de Waterloo 1815.
Les produits locaux ont la cote. Charleroi Métropole et le Brabant wallon veulent dynamiser ce secteur agroalimentaire.
WALIBI AMUSEMENT PARK REOPENING (2)
Trente hectares de terres seront soustraits à l’agriculture intensive pour protéger la faune et la flore locales.
Tanguy Stuckens dit faire de la politique pour se sentir utile. Cela ne l’empêche pas de rêver à un monde meilleur.
Des pochoirs pour attirer le public à ne rien jeter dans les avaloirs.
Le Maréchal Ney, alias Franky Simon, a organisé les détails de la petite parade de la commémoration du 205
e
 anniversaire de la Bataille de Waterloo.
Le nettoyage des mains se fera avant et après chaque attraction. Avec port du masque pour les plus de 12
ans.
Chaque enfant devait se laver les mains avant d’entrer dans la cour de récréation...
Photo d’illustration
Photo d’illustration
Le choix de la rédaction
  1. La libérale flamande et le socialiste francophone profondément en désaccord sur le prochain exercice budgétaire.

    Effort budgétaire: ça chauffe dans la Vivaldi, Dermine tacle De Bleeker

  2. Les artistes sont plus inquiets que jamais sur leur avenir.

    Coronavirus : frissons d’angoisse pour les aides à la culture

  3. @News

    Pour bousculer les grands, Bruges a la recette

La chronique
  • La chronique «Enjeux»: l’Afghanistan, le cimetière de l’information

    En 2002, l’Afghanistan était 104e au classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières. En 2021, il avait dégringolé à la 122e place. Et pourtant, au cours de ces vingt années de présence militaire internationale, le secteur des médias était, avec la scolarisation des filles, l’un des rares succès dont pouvaient se targuer ceux qui ambitionnaient de créer une société plus moderne et plus libre.

    Le paradoxe n’est qu’apparent. La chute au palmarès de RSF s’explique non seulement par la montée en puissance des Talibans au fil de leur longue marche vers Kaboul, émaillée de violences, mais aussi par le cynisme de gouvernements « démocratiques » afghans peu empressés d’assurer la protection de journalistes qui enquêtaient sur leur arbitraire et leur corruption. La liberté de la presse a été le « canari dans la mine », annonçant le coup de grisou.

    Depuis la Blitzkrieg victorieuse des Talibans, des cohortes de journalistes ont quitté l’Afghanistan, de nombreux médias ont fermé, l’immense majorité des femmes...

    Lire la suite

  • L’aide à tous les sinistrés est l’honneur de la Wallonie

    La question peut légitimement être posée : la Wallonie doit-elle vraiment dénouer aussi largement les cordons déjà très sollicités de sa bourse pour indemniser tous les sinistrés des inondations de juillet ? En d’autres termes : ne faudrait-il pas faire la part des choses entre les ménages bien assurés et ceux qui ne le sont pas ? Entre les riches et les pauvres ? Les Liégeois très impactés et les autres ? Et pourquoi pas les citoyens et les entreprises, les jeunes et les vieux, les start-up prometteuses et...

    Lire la suite