Pendant tout le week-end, les opérations de plantation se sont poursuivies, elles se répéteront ensuite chaque année.
Le haut-fourneau nº4 de Carsid à Charleroi est inscrit sur la liste de sauvegarde du patrimoine wallon. Mais au-delà du 19 mars, son sort n’est pas encore scellé.
B9722209897Z.1_20200113133808_000+GKDF9HLOT.1-0
Shujaat Yawary, 40 ans, et Kauhsar Hussain, 38 ans, ont quitté leur domicile situé rue de la station à Carnières en laissant derrière eux leur six enfants.
Le repas du Lundi perdu est particulièrement festif, tel un réveillon.
La travail social de Thierry Wenes passe par le camping Val Treko à Fosses-la-Ville.
A 59 ans, Jean-Pierre De Rycke dit ne pas avoir d’autres choix que de s’expatrier pour retrouver un boulot.
Luc Dussoulier et Serge Hustache lancent «
Hémisphère Gauche
», un débat d’idées au sein des progressistes.
Les trams M1 et M2 ont repris du service.
L’ISPPC se dit victime d’une imposture.
Le marché de Charleroi attire chaque semaine des milliers de clients.
Le rapprochement avec Chimay serait stratégique pour l’ISPPC.
Le faux ingénieur directeur à l’ISPPC est toujours en fonction.
BRUGELETTE, reportage sur la fermeture de pairi daiza dernier jo
REDACTION, LE SOIR, PHOTO: DOMINIQUE RODENBACH / LE SOIR
Chris Viceroy a acquis son expérience en marketing et en communication dans des domaines variés.
Le choix de la rédaction
  1. US-SPACEX-FALCON-9-ROCKET-AND-CREW-DRAGON-CAPSULE-LAUNCHES-FROM-

    Les populations paient-elles la note des leaders «coronasceptiques»?

  2. Les terrasses ont rouvert à Barcelone, ce lundi.

    Le déconfinement: semaine 4

  3. d-20200530-GGDRWN 2020-05-30 16:52:48

    Voyages, écoles, frontières…: les règles de déconfinement s’assouplissent de plus en plus

La chronique
  • Handicaps et mesures sanitaires: comment couvrir des besoins invisibles

    C’est une habitude culturelle et politique tenace que d’assimiler les citoyens porteurs d’un handicap à d’autres publics dont ils se distinguent pourtant nettement. On tend à associer les personnes handicapées aux personnes âgées, aux mineurs, aux malades, aux groupes précarisés… en méconnaissant la spécificité du handicap et des besoins qu’il génère.

    La couverture médiatique de la pandémie Covid-19 n’a pas échappé à ces amalgames, non plus que la gestion fédérale de la crise : dans le corps des arrêtés ministériels de confinement, toutes les personnes « socialement vulnérables » faisaient pêle-mêle l’objet d’une dérogation commune (il était permis de se déplacer pour leur porter assistance et soins) ; au moment de planifier le déconfinement, une membre unique de la task force était censée représenter tous les enjeux sociaux, handicaps compris....

    Lire la suite

  • Un baromètre pour regarder la crise économique dans les yeux

    La double peine, c’est ce que nous inflige le Covid-19 : les morts d’abord, les destructions d’emploi en vue. Deux terribles factures qui s’enchaînent : à peine venons-nous de quitter le pic du nombre de décès, des contaminations et de la crise sanitaire que nous plongeons dans le pire de la crise économique.

    Si nos systèmes de santé ont été confrontés à une pandémie sans précédent inattendue, impréparée et inédite, notre système économique, lui, fait face au défi le plus lourd depuis la Seconde...

    Lire la suite