Le choix de la rédaction
  1. Cloîtrée à Windsor depuis le début de la pandémie, la reine doit se sentir très seule après la disparition de la seule personne qui pouvait lui parler franchement, sans ambages, ni flagornerie.

    Le décès du prince Philip fera-t-il prendre un virage décisif à la monarchie britannique?

  2. En Angleterre, les pubs et les restaurants seront autorisés dès lundi à servir les clients à l’extérieur.

    Coronavirus: l’Europe divisée entre allégement et maintien des restrictions

  3. «Agilité et flexibilité: ce sont mes mots clés. Ils me servent tous les jours», affirme Inge Neven.

    Inge Neven: «On doit réfléchir à tester certains assouplissements»

La chronique
  • Coronavirus – «La vie en pause, jour 395: le fermier»

    Vendredi il s’est passé un truc incroyable.

    On avait besoin d’air, de légèreté, de douceur, de s’éloigner des thromboses atypiques et du sofagate, de voir des lapins, des fleurs, des arbres et des petits oiseaux. Direction : la campagne.

    Le premier être humain qu’on croise est un chasseur. Treillis, ABL, fusil à deux coups sur l’épaule, il nous lâche un bonjour tranquille comme la conscience de mère Teresa – qu’elle repose en paix – tirant sur des pigeons en argile. On aurait dû rebrousser chemin. C’était un signe.

    Il sort d’un champ attenant à une ferme immense, une ferme sombre et refermée sur elle-même, avec des murs comme des montagnes, d’énormes silos rouillés et des bâches fantomatiques secouées par le vent. Une ferme comme le motel de Norman Bates : flippante.

    On presse le pas quand, d’un coup, diable jailli d’une boîte, un fermier qui a la tête du père de François Damiens – ou, plus probablement, qui a la tête de François Damiens vieux, parce que son...

    Lire la suite

  • Il faut repenser la société du covid

    Le Théâtre royal flamand de Bruxelles accueillera à partir du 26 avril cinquante spectateurs par soirée, qu’importent les mesures sanitaires alors en vigueur. De leur côté, plusieurs restaurateurs ont annoncé qu’ils serviront à table dès le 1er mai, même si la réouverture de l’horeca est postposée. Et l’on passe sur les boums clandestines ou non, la restauration à la sauvette, etc. Cette désobéissance qui relève de faits isolés – et non d’une lame de fond – ne peut être toutefois négligée.

    Il va...

    Lire la suite