Douze beurres fermiers salés étaient en lice pour cette première édition en terre luxembourgeoise.
ARLON Léopold II
Un peu partout en Luxembourg, comme ici à Bastogne, les terrasses ont reçu l’autorisation de granditr suir l’espace public.
Luc Poncelet, président f.f, partira à la retraite le 30 juin.
Les gestionnaires de la piscine de Virton attendent impatiemment le protocole pour la réouverture de leur centre aquatique, en craignant un nouveau gouffre financier...
L’hôpital de Marche-en-Famenne
Willy Borsus a découvert la dernière acquisition de Sud Assistance, une civière hyper protégée et qui permet de surcroît une désinfection des plus rapides.
Voilà ce à quoi pourrait ressembler le futur golf d’Arlon, avec le château en arrière-plan.
Bastogne abattoir Veviba Déc 2015 (68)
Le conseil du CPAS salue les efforts effectués depuis deux mois par le personnel.
Martelange n’est plus séparé de son voisin proche comme ce fut le cas depuis quelques semaines...
Issu du Réseau Solidairement, le Carrefour Paysan de Libramont veut grandir. Une aide spécifique du secteur public serait bienvenue.
Martelange a beaucoup souffert de cette interdiction de passer, dans ce cas précis, le caniveau qui fait frontière
!
GDL Centre Lux 3D
d-20190319-3RW28R 2019-03-19 15:15:02
La ministre a tenu à rassurer les bourgmestres luxembourgeois, ce vendredi.
Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10895740-038

    La stratégie de vaccination en Belgique: cinq groupes prioritaires et deux méthodes

  2. Jean-Marc Ferry plaide pour une Autorité de coordination européenne qui puisse obliger les États à la coopération, à une solidarité coresponsable. En d’autres termes: une co-souveraineté bien ordonnée.

    Jean-Marc Ferry au «Soir»: «La gouvernance européenne souffre d’une déconnexion par rapport aux opinions nationales»

  3. peau santé

    Pourquoi a-t-on la peau sèche et tiraillée en hiver?

La chronique
  • Coronavirus – «La vie en pause, saison 2, jour 28»: la corniche

    Vendredi soir, il s’est passé un truc incroyable.

    Et là, vraiment, on aurait voulu voir ça. Frédéric Dard en aurait fait un livre, il l’aurait appelé Grosse panique à la partie fine. Ou : Tiens-la bien, ta corniche.

    Pardon, pardon. C’est qu’on en rit depuis 48 heures. Même si, franchement, il n’y a pas de quoi se marrer, même si le mépris affiché par les participants de cette énième fête clandestine – pas des ados, pas des gamins – fait super froid dans le dos. Pardon, on ne peut pas s’empêcher.

    Comment ils font, les policiers, quand ils voient l’eurodéputé hongrois Jozsef Szajer s’échapper par la fenêtre en caleçon ? Comment ils arrivent à dresser leurs procès-verbaux calmement, à tendre à chacun la note des 250 euros, à rester stoïques dans ces situations à la Tex Avery, bourrées de Bugs Bunny hilares, de Daffy Duck qui râlent, de Droopy qui s’excusent en pleurnichant et de loups aux pupilles overdilatées avec une langue qui pend jusque-là ?...

    Lire la suite