Historiquement, Roubaix, la troisième ville la plus peuplée du département occupe, élections après élections, la première place des communes qui votent le moins.
À l’Elysée, Emmanuel Macron a fait mine toute la semaine d’avoir l’esprit ailleurs.
belgaimage-36065097-full
BELGAIMAGE-177510500
belgaimage-66164730-full
En Ile-de-France, la gauche s’est rassemblée autour de l’écologiste Julien Bayou (à g., Audrey Pulvar, soutenue par le PS, et à dr., Clémentine Autain, de la France Insoumise), pour tenter de «renverser» la présidente sortante Valérie Pécresse, arrivée largement en tête.
Valérie Bacot est jugée pour l’assassinat de son mari, son abuseur, son proxénète et le père de ses quatre enfants.
La stratégie de la défense reste la même: Nicolas Sarkozy martèle depuis le début de l’affaire qu’il n’a rien à voir avec le système de fausses factures mis en place en 2012 entre l’UMP et la société Bygmalion.
La piste cyclable de la Petite Ceinture, classée «RER» à Bruxelles, pourrait fortement inspirer les responsables de la ville de Lyon.
PHOTONEWS_10878275-016
FILES-FRANCE-MEDIA-BUILDING
Depuis 2017, Emmanuel Macron et Marine Le Pen n’ont de cesse de mettre en scène leur affrontement.
CarteResultauts
RTXDFYQ8-1
Valérie Pécresse, déjà assurée d’être réélue dimanche prochain, peut revendiquer une place dans la course à la présidentielle. © AFP.
Marine Le Pen et le Rassemblement national n’ont pas brillé lors du premier tour des élections régionales.
Le choix de la rédaction
  1. Le président Kaïs Saïed, sous bonne protection, salue ses partisans, le 26 juillet dernier dans l’avenue Habib Bourguiba, à Tunis.

    Tunisie: Kaïs Saïed se lance dans la chasse aux corrompus

  2. 10935536-167

    JO 2020: Nina Derwael 6e du concours général de gymnastique, Sunisa Lee championne olympique

  3. A certains endroits, ce ne sont pas les zones rouges répertoriées qui ont été les plus impactées.

    La carte des zones inondables au centre des débats

La chronique
  • Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 500: les bracelets

    En juin dernier, aux Etats-Unis, il s’est passé un truc incroyable.

    Des bracelets de trois couleurs ont fleuri au poignet des gens. Des gens dans la rue, des gens au boulot lors du retour au présentiel, des gens à des fêtes, à des mariages, des concerts, des événements. On appelle ça « le code couleur Covid-19 » et il a été mis en place pour les personnes qui ne sont pas – ou plus – à l'aise avec les interactions physiques.

    Il y a le bracelet rouge, le plus radical, qui dit : « Hi ! I’m keeping my distances » (« Salut, je préfère garder mes distances »). Le jaune, sur ses gardes : « Okay with talking but not touching » (« On peut parler sans se toucher »). Et le vert, le plus cool de la bande, qui est totalement « Okay with hugs & high-fives » (« Ok pour les câlins et les tope-là »).

    La Chambre de commerce de Virginie – 650 entreprises, 500.000 employé.e.s – a classé temporellement ces trois...

    Lire la suite

  • Les inondations sont aussi un tsunami social

    Le constat est hélas assez banal : quand une situation de crise survient, les premières victimes sont souvent les plus pauvres. Ou les plus faibles. Ou les plus fragiles. Ou les plus isolés. Ou les moins instruits. Ou les moins informés. Le malheur s’ajoute alors au malheur.

    La règle vaut pour les inondations catastrophiques de la mi-juillet. Elle n’est pas absolue bien sûr : les statisticiens trouveront...

    Lire la suite