Les Français seront particulièrement vigilants quant aux négociations sur la politique agricole commune.
CHINA-HEALTH_VALENTINESDAY-FLOWER
epaselect CHINA EPIDEMIC CORONAVIRUS COVID 19
Paolo Gentiloni
d-20190625-3UPFDR 2019-06-25 08:32:15
Une des nombreuses manifestations le 5 février, ici à Erfurt.
L’AfD dénonce la «
terreur des bombes
» pour qualifier ces attaques aériennes britanniques et américaines.
Philippe Lamberts, co-président des Verts, menace
: «
Nous ne devons pas avoir peur d’aller au conflit
».
RTX7AV8L
Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d’une visite à Bruxelles, en mai 2017
: un nouveau sujet de fâcherie avec les Européens en perspective...
La priorité de Vera Jourova sera de poursuivre le travail qu’elle a entamé avec les géants du net sur les questions, distinctes, de discours haineux et de fausses informations.
Laura Kovesi, future cheffe du parquet européen, est réputée pour ses compétences, mais elle ne disposera que d’une force de frappe réduite.
Le vice-président de la Commission européenne chargé des Affaires économiques, le Letton conservateur, Valdis Dombrovskis, a quant à lui insisté sur la stabilité des finances publiques. «La stabilité est la condition sine qua non de la croissance», a-t-il dit.
Au moment où le Royaume-Uni prend le large, d’autres pays, dans les Balkans occidentaux, piaffent d’impatience aux portes de l’Union européenne.
La Commission, pilotée par Ursula von der Leyen, compte sonder les Etats sur la possibilité d’exclure des calculs des déficits publics les investissements «
verts
».
Viktor Orban est arrivé à Rome lundi. Après une rencontre avec son homologue italien Conte, il participe à un congrès aux côtés de Matteo Salvini et Marion Maréchal.
Le choix de la rédaction
  1. Avec ou sans la N-VA (ici De Roover et Loones, derrière Wilmès)
? La question se posera à nouveau en juin ou en septembre, estiment les politologues.

    Négocier un nouveau gouvernement en juin? La question se pose

  2. BELGAIMAGE-163144525

    Repenser la ville, en mieux

  3. Manzanita V., Santiago du Chili, 19h50

    «View from my window», reflet mondial des confinés

La chronique
  • Repenser la ville, en mieux

    C’est une autre ville.

    Une zone dans laquelle les murs trop étroits et trop pourris n’ont jamais semblé aussi inhabitables. Du béton qui ramène toujours plus à la prison. Une exiguïté qui frise désormais l’insupportabilité. Un bâti sans pitié pour le vide qui aère, le vert qui détend, le calme qui apaise.

    Un territoire où le piéton prend désormais toute la place, on lui a même donné la priorité des feux, pour qu’il ne doive pas patienter trop longtemps (quarante secondes gagnées pour traverser la rue Belliard) ni solliciter un passage en pressant sur un bouton devenu suspect. On lui a même libéré des rues, sans motif scolaire, et réservé un Bois, dont il ne doit partager les anneaux qu’avec les cyclistes, les skateurs.

    Un environnement où l’urbain a perdu l’un de ses deux sens. La courtoisie se mesure à la distance que l’on met avec son voisin de file ou de trottoir. La civilité commande de ne pas parler au livreur ganté et masqué et de crier par-dessus les balcons plutôt que de se retrouver au pied du mur....

    Lire la suite

  • Déconfiner, une partie d’équilibrisme qui ne souffrira pas l’échec

    Nous devons plancher dès à présent sur un scénario de sortie de crise », déclarait jeudi à la Chambre Sophie Wilmès, annonçant qu’un groupe d’experts va s’atteler à préparer « un déconfinement progressif ». Ce comité qui intégrera des personnes issues du monde économique et social sera cependant « présidé par une personne issue du monde scientifique. Car ce sera toujours la santé, d’abord… »

    La précision est capitale.

    Déconfiner, mais...

    Lire la suite