AEG – Palais 11, stand 406
C’est au Japon que les wc-douches ont pris de l’ampleur. Ils ressemblent davantage à un gadget pour riches mais leurs propriétés écologiques ne sont pas à négliger.
Bouquet de fonctions.
Succès aidant, le secteur du clé-sur-porte s’étend à Batibouw. On le retrouve dans les Palais 4 et 5.
Des intérieurs, comme si vous y étiez
: la zone d’inspiration du palais 4 est une franche réussite.
Le salon de Batibouw
A Bruxelles, les efforts se concentrent sur l’isolation par le toit. Un tiers du montant des primes à l’énergie accordées l’année dernière ont été affectées à ce poste, pour un montant moyen de près de 3.900 euros.
Une grosse partie des audits énergétiques concluent à la nécessité d’isoler en priorité la toiture.
Robinets, aspirateurs, frigos, et même dressings, sont désormais intelligents et connectés.
d-20200214-3YW1NM 2020-02-14 14:13:50
sans_titre
10858588-026
Le prix des installations solaires a beaucoup diminué ces dernières années.
téléchargement (2)
La vigilance s’impose avant l’achat d’un bien pour ne pas être dépassé par des coûts imprévus.
coverr_1
Une vue aérienne du quartier général d’Hansgrohe, à Schiltach.
Les piscines jusqu’à 75 m 2  sont dispensées de permis d’urbanisme.
Fausse céramique
: COREtec – Palais 6, stand 307
Après hésitation, Velux sera bien présent à Batibouw cette année avec, notamment, ce modèle de trois fenêtres en une appelé « Studio ».
BATIBOUW
Batibouw Frédéric Devos FD
Il est encore trop tôt pour évaluer le bilan de la nouvelle législation.
d-20190225-3RFRV6 2019-02-25 11:34:08
Le choix de la rédaction
  1. Mercredi, trois Delhaize bruxellois, dont Veeweyde à Anderlecht, étaient restés fermés pour cause de protestation du personnel. Ils sont ouverts en ce jeudi de conclusion de paix sociale chez le Lion.

    Tension dans la grande distribution: un accord social chez Delhaize

  2. Evidemment, on peut encore sortir faire une promenade, d’autant qu’il fait beau. Mais il faut quand même rester beaucoup plus longtemps chez soi que d’habitude.

    Parents, enfants, gare au burn-out du confiné

  3. Bart De Wever devant les nouveaux locaux anversois de VTM, le 3 février dernier.

    «Visa pour la Flandre»: «Bart De Wever, blijf in uw kot»

La chronique
  • Couvrez ces corps que je ne saurais voir

    Pékin a-t-il sciemment minimisé les effets du Covid-19 sur son territoire ? La rumeur enfle dans les pays occidentaux, singulièrement depuis la diffusion de photos montrant de longues files d’habitants de Wuhan attendant de pouvoir récupérer l’urne funéraire d’un proche décédé. Officiellement, on ne dénombra que 2.500 victimes dans cette ville aussi peuplée que toute la Belgique, qui fut l’épicentre de l’épidémie…

    Dans un premier temps, l’Organisation mondiale de la santé avait salué l’attitude ouverte et volontariste de la Chine, qui tranchait avec la manière dont, en 2003, le pouvoir avait répondu à la crise du Sras, une pneumonie aiguë causée par un autre coronavirus. Le 1er janvier 2020, dans un réflexe atavique, les autorités avaient pourtant commencé par incarcérer le premier lanceur d’alerte de la pandémie, le médecin Li Wenliang – qui a finalement succombé à la maladie…

    Le régime communiste traîne une longue tradition de manque de transparence dans la gestion des catastrophes sanitaires qui se sont déclenchées sur son territoire – et...

    Lire la suite

  • Coronavirus: la conversion des «imbéciles»

    La Conjuration des imbéciles » – « A Confederacy of Dunces » – est un roman de John Kennedy Toole. Epuisé par l’impossibilité de faire publier son livre, l’écrivain se suicide en 1969, à 31 ans. Mais le roman, finalement publié, connaît un immense succès : il sera couronné par le prix Pulitzer et salué comme un des plus grands classiques de la littérature humoristique américaine.

    Le titre est une référence à une citation de l’écrivain Jonathan Swift, mise en épigraphe...

    Lire la suite