A Bali, le bambou est utilisé pour des demeures luxueuses
Dans l’unité de production d’Auvelais, les premiers panneaux isolants à base d’herbe ont fait leur apparition.
Baukunst  © Maxime Delvaux + ArtefactoryLab
Quartier Nord Copyright Pixelab
Les casernes à Etterbeek sont un parfait exemple de l’occupation temporaire.
bla
Même lieu pour une édition 2020 de Batibouw complètement revisitée.
d-20080211-WCMQDQ
d-20190306-3RMAFU 2019-03-04 11:53:56
Ce pavillon de Trooz s’apprête à vivre  de nouvelles aventures. Elles auront toutes  une vocation sociale.
Raphaël Mathieu.
Les Galaries Lafayette font partie du méga-ptojet de Codic en plein centre de Luxembourg-ville. Sur la photo du haut, les immeubles Gateway et Passport construits à Zaventem.
ball
L’iconique IT Tower.
Oswald Verbergt au chevet de la ville.
9361a9748ab74e4c8cdfe72414635106
b
La nouvelle ligne de tram traversera Paradis Express, le nouveau quartier que tout le monde attend à Liège. Il comprendra 2 immeubles de bureaux et 5 immeubles résidentiels, dont 1 consacré au coliving.
Frederik Vercruysse.
Le site Lutgardis, à Auderghem, a complètement changé de look.
A la ferme de Louvranges (Wavre), la vie s’écoule tranquillement. Les 5 logements du départ sont devenus 13, dont 8 sont solidaires.
Ce shopping center est programmé à Hong Kong. Il s’articulera notamment autour d’un jardin botanique.
YouStudio GODIVA
Un projet novateur est sur les rails pour changer le visage de Tubize.
Le choix de la rédaction
  1. La Grand-Place se déconfine. En mode élargi, les terrasses ne sont pas encore remplies.

    Berezina pour le tourisme à Bruxelles

  2. Le Luxembourg pourrait rapidement retourner «
au vert
» si les indicateurs prenaient en compte les non-résidents testés positifs qui font grimper les chiffres.

    Le Luxembourg, en zone orange, est-il victime de son dépistage massif?

  3. d-18010926-WECMLJ

    Des «vacances judiciaires» actives, pour rattraper le temps perdu

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi», jour 32: le fantasme

    L’autre jour, il s’est passé un truc incroyable.

    On s’est rendu compte que le Covid-19, ce sale virus dégueulasse, oppressant et mesquin, s’était insinué partout, mais partout dans notre inconscient, nos fantasmes et nos rêves les plus coquins.

    Prenez les plus bateaux, les plus communs, les plus évidents : le fantasme du lieu public, celui de la salle de gym, des transports en commun, du divan du psy ou du bureau de la prof d’allemand, le fantasme du sauna, de la backroom, de l’avion, du parc, de l’ascenseur, du cinéma, les fantasmes où on est plein, le plan à 3, 4, 5, 6, 10 où tout le monde porte un masque mais pas un stupide FFP2, non, un masque comme dans Eyes Wide Shut de Kubrick, avec des inconnu.e.s croisé.e.s dans l’obscurité et quand les lumières se rallument, tout le monde a disparu.

    Mais comment voulez-vous que ça fonctionne encore ? A peine vous laisserez-vous aller à la rêverie qu’une énorme alarme se...

    Lire la suite

  • C’est une certaine idée du contrat social qui se délite

    On devait s’y attendre. Et pourtant, on se surprend à être surpris. Les points de friction entre employeurs et salariés autour des différents aspects des mesures Corona étaient prévisibles : assimilation du chômage temporaire à une période de préavis, remplacement de salariés par des emplois « low cost », refus de reconnaître le droit au retrait invoqué. A ces « incidents », il fallait s’attendre.

    Parce qu’aucune règle ne sera jamais assez précise pour être totalement...

    Lire la suite