B9725142110Z.1_20201103165826_000+GM9H0FPDJ.1-0
d-20050207-WGVMFT
Le Grand Serment est un projet unique en son genre à Bruxelles. Il accueillera bientôt ses premiers locataires.
3
Laurent Ruidant.
Le nouveau bâtiment de coin, entre les rues Lebeau et de la Paille, dans le bas du Grand Sablon, ressemblera à ceci. Le rez-de-chaussée accueillera six magasins qui devraient animer une zone du quartier aujourd’hui sans âme, surtout le soir.
Pour l’heure, les visites de biens sont interdites par l’arrêté ministériel, mais vu qu’il ne contient aucune interdiction spécifique, l’IPI a informé ses affiliés qu’ils pouvaient les poursuivre...
Le Grand Serment est un projet unique en son genre à Bruxelles. Il accueillera bientôt ses premiers locataires.
d-20181008-3NZKDU 2018-10-08 22_49_55
Les palais de Brussels Expo resteront désespérément vides en février-mars prochains. Pour la première fois en plus de 60 ans d’existence, Batibouw n’aura pas lieu. © Photo News.
ball1
Le Préhistomuseum habille d’acier Corten une structure de bois, de paille et de terre 
: des matériaux vieux de 70.000 ans...
Eaglestone Twin House
L’ancien repaire privé de 007 était l’une des villas les mieux situées de la Riviera française.
Saint-Jean-de-Montclar
: la station.
L’immobilier à vocation médicale présente moins de risques que les autres segments.
Contrairement au premier confinement, le secteur de la construction peut poursuivre ses activités. Au grand soulagement de tous...
«
Si une recette fonctionne dans le nord du pays, il n’y a pas de raisons qu’elle ne fonctionne pas dans le sud.
»
Royale belge 1
Comme lors du premier confinement, les agences immobilières doivent fermer boutique. La seule différence aujourd’hui est qu’on peut encore aller consulter les annonces en vitrines...
Pour l’instant les visites programmées se poursuivent comme d’habitude, avec les règles sanitaires définies lors du déconfinement de mai. © PHOTOPQR/L'ALSACE.
Avant le confinement de mars, il y avait chaque jour entre 5.000 et 6.000 personnes dans les tours. En septembre dernier, en raison de la situation sanitaire, il n’y en avait plus en moyenne que 700.
Télécoms Info « Le Soir »

Proximus envisage de vendre ses tours

Dès septembre 2023, 166 kots supplémentaires verront le jour dans le quartier des Bruyères.
Orne
Le choix de la rédaction
  1. Bénédicte Linard, la ministre de la Culture, a expliqué qu’elle proposerait six projets d’«événements tests».

    Coronavirus: les «événements tests», une perspective culturelle toute relative

  2. Colossal, ce chantier portant sur 12.000m² s’étalera jusqu’en 2023 au moins.

    Sous les couches de peinture, la Bourse d’antan revient à la vie

  3. La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden peut respirer: son avant-projet de loi n’a pas été éreinté par le Conseil d’Etat.

    Le Conseil d’Etat ne démolit pas l’avant-projet de loi pandémie

La chronique
  • Les terrasses, les Liégeois et le roi Philippe: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Les terrasses

    Elles pourront donc rouvrir le 8 mai et certaines d’entre elles anticiperont pour la Fête du Travail. Les terrasses… Nos autorités songent sans doute à ces espaces cosy, fauteuils et couvertures pour les frileux, tasse de thé et cocktail sans alcool. Nous, on songe surtout au Carré à Liège, à la place du « Vieux » à Namur, au Marché-aux-Herbes de Mons et à Flagey bien sûr. Et ça, ce sera « le joyeux bordel », dirait Maxime Prévot.

    Jérémie

    On avait le choix mardi soir entre PSG-Bayern et la finale de The Voice. Et vous savez quoi ? La musique l’a emporté sur le foot. Avec Jérémie, la Belgique tient un sacré talent, mélange de Harry Belafonte du plat pays et d’Al Jarreau noir jaune rouge. Et pour le foot, rien n’est perdu : entre deux refrains, Jérémie défend aussi les buts de Walhain, a-t-...

    Lire la suite

  • Comment faire rentrer le désir de rébellion dans sa boîte?

    Far west ? Au sens figuré, c’est « le nom que l’on donne à un endroit où règne la loi du plus fort ». Géographiquement, le Far West est lié au sol nord-américain, mais la peur est que, le 1er mai prochain, il prenne ses quartiers à Liège-la-rebelle et pas que…

    Le souci n’est ainsi plus seulement le virus et ses variants assassins mais le risque d’une autre contagion, celle de la « désobéissance civile », ce mouvement via lequel des citoyens transgressent délibérément, de...

    Lire la suite