Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: les partis flamands de la «bulle des cinq» étrillent le MR

C’est de nouveau à Georges-Louis Bouchez que les partis du nord du pays s’en prennent.

Temps de lecture: 2 min

Les partis flamands de la « bulle de cinq » réagissent négativement jeudi à la sortie conjointe des libéraux et des écologistes. Ils pointent singulièrement le MR et son président Georges-Louis Bouchez. « Il veut surtout maintenir la Première ministre (libérale) Sophie Wilmès en selle ».

Dans la matinée, les libéraux et les écologistes se sont fendus d’un communiqué commun dans lequel ils rejettent le volet institutionnel proposé par les préformateurs Bart De Wever (N-VA) et Paul Magnette (PS). Les deux familles politiques disent aussi refuser de « prendre part à une surenchère qui les dresse l’une contre l’autre ».

Des critiques qui visent le MR

A la N-VA, mais aussi au CD&V et au SP.A, cette sortie passe mal et les critiques visent singulièrement le MR. Georges-Louis Bouchez est ainsi vu comme « une araignée sur sa toile » voulant surtout « maintenir Sophie Wilmès en selle ». « Il est maintenant clair que la Vivaldi est à nouveau en vie », dit-on ainsi « off the record » chez les nationalistes flamands.

Cette coalition, sans la N-VA, avait été un temps testée par le président du PS Paul Magnette fin 2019, lors de sa première mission d’informateur royal. Elle rassemblerait socialistes, libéraux, écologistes et les chrétiens-démocrates flamands du CD&V.

Une « bulle des cinq » partis

Chargés de mission royale depuis le 20 juillet, les préformateurs Bart De Wever (N-VA) et Paul Magnette (PS) sont parvenus à constituer une « bulle de cinq » partis disposés à entamer des discussions en vue de former un nouveau gouvernement fédéral. Cette bulle comprend le PS, le SP.A, la N-VA, le CD&V et le CDH. Elle ne dispose toutefois que de 69 sièges sur les 150 que compte la Chambre. L’appoint d’au moins un parti supplémentaire est donc nécessaire et les préformateurs ont multiplié les contacts avec les libéraux et les écologistes.

Bart De Wever n’en a jamais fait mystère, il souhaite se passer des libéraux francophones. « Plus personne ne veut du MR », avait-il lancé le 31 juillet dernier. Mais la famille libérale, avec l’Open Vld, s’est toujours montrée unie.

Du côté des socialistes flamands du SP.A, on estime également jeudi que l’objectif du MR est de faire perdurer l’actuel gouvernement dirigé par Sophie Wilmès.

Malgré ce communiqué commun, écologistes et libéraux devraient être reçus ce vendredi par les préformateurs, a-t-on appris à bonne source. Paul Magnette et Bart De Wever sont attendus au Palais lundi pour un nouveau rapport au Roi.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

37 Commentaires

  • Posté par Vijghen Philippe, jeudi 13 août 2020, 23:38

    Comment expliquer la surprenante (mais toujours bienvenue) réconciliation du PS et de la NVA si ce n’est par crainte mutuelle de l’impact électoral de la popularité de Sophie Wilmès qui - dans un monde inédit - mène courageusement la barque belge avec une communication - certes toujours critiquable mais tout de même exemplaire - teintée d’empathie et d’humanité... Si l’on peut marier l’eau, la terre et le feu, j’ai du mal à comprendre pourquoi on exclurait la mère air.

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 13 août 2020, 21:20

    CHANTRY Christian et Druide David. Paul Magnette ne vend rien du tout. Avec une majorité absolue dans le role linguistique NL pour le cartel NVA-VB-CD&V, et si on revotait demain, le VB et la NVA n'aurait même plus besoin des restes du CD&V, il y aura une septième réforme de l'Etat, avec ou sans le PS. Refuser la négociation institutionnelle serait provoquer une crise sans fin et finalement la dislocation du pays. Moi, je m'en tamponne de la Belgique. Ca m'en touche une sans faire bouger l'autre. Mais ceux qui veulent garder Philippe, Mathilde et Manneken pis doivent comprendre qu'on ne peut pas être belge sans la communauté majoritaire du pays. Une donnée que nombre de francophones oublient trop souvent.

  • Posté par Ballez Guy, vendredi 14 août 2020, 12:06

    "Discuter des arguments et non attaquer les personnes ...". Vous êtes sérieux là? Je pêche quelques unes de vos pensées fines: "de merde, clown, infantile, pue, sot, lunaire, juvénile, sale gamin, ridicule..." et j'en oublie des plus vulgaires. Je me demande si on ne devrai pas créer un "point Beckers" à l'instar du "point Godwin" pour ceux qui ponctueraient leurs interventions d'insultes bien senties.

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 14 août 2020, 8:57

    Druide David, ça vous embêterait de discuter des arguments et non d'attaquer les personnes. Pour votre information, je n'ai jamais été membre du PS et je ne vote même pas pour ce mouvement aux dernières élections. Voilà. Le fond maintenant?

  • Posté par Druide David, jeudi 13 août 2020, 22:58

    Merci camarade socialiste...As tu bien payé ta cotisation cette année?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs