Wout van Aert a traversé le championnat national en solitaire. @Photo News
@News
PHOTONEWS_10890657-083
Hir
Tadej Pogacar a reçu une dose du vaccin chinois Sinopharm.
PhotoNews
PHOTONEWS_10888989-039
Cian Uijtdebroeks, grand espoir du cyclisme belge, chez lui, à Hannut.
Capture d’écran
Photo News
Photo News
Photonews
@News
D.R.
@News
@News
Le choix de la rédaction
  1. Le Dr Coppiters est professeur de santé publique à l’Université libre de Bruxelles.

    Yves Coppieters au «Soir»: «On a les fondements d’une troisième vague»

  2. Francophone et francophile, Armin Laschet est ministre-président du Land voisin de la Wallonie, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

    En élisant Armin Laschet à la tête de la CDU, la droite allemande choisit la continuité

  3. Pas de capteurs ni d’électrodes, le Sunrise fait la taille d’une grosse cacahuète. On la colle sur son menton avant d’aller au lit, on l’appaire à une application sur son téléphone et on va se coucher.

    Et si la révolution des tests du sommeil venait de Namur?

La chronique
  • La chronique Carta Academica: «Vers des soins de santé durables en Belgique? Un monde en mutation»

    La pandémie de Covid a cruellement mis en évidence les dysfonctionnements de notre système de soins de santé. Si les soignants de terrain se sont jetés corps et âme dans la lutte contre la maladie, ils ont rarement eu les moyens d’y faire face adéquatement et en sécurité. Les conséquences pour la population sont énormes. La complexité de notre fameuse « lasagne institutionnelle », le sous-financement des soins et l’absence d’anticipation de crises sanitaires pourtant prédites par de nombreux spécialistes, y ont largement contribué. Il semble qu’actuellement, la volonté politique de remédier à ces difficultés existe. Le temps est donc venu d’ouvrir le débat sur les objectifs et l’organisation des soins de santé du futur (proche).

    Par ailleurs, nombreuses sont les voix qui se sont élevées pour demander que nous prenions collectivement la mesure de l’avertissement sévère que nous adressent l’...

    Lire la suite

  • Apprendre à vivre malgré, pas sans le virus

    Très difficile. Pour tout le monde. La lutte contre le coronavirus est décidément réservée à des athlètes de compétition. Depuis des mois en effet, c’est comme si on reculait la ligne d’arrivée à chaque fois que nous commençons à l’envisager. Ce fut d’abord la deuxième vague à la fin de l’été, alors qu’on pensait reprendre une vie quasi normale. Ce fut ensuite ce décembre maudit où les réveillons ont été reportés aux calendes grecques. Et ce sont aujourd’hui les « variants » venus de Grande-Bretagne, d’Afrique du Sud et surtout...

    Lire la suite