Espagne: plusieurs régions interdisent de fumer dans les rues pour lutter contre le coronavirus

Pour freiner la transmission du virus, les Canaries ont emboîté le pas à la Galice en interdisant à leur tour jeudi de fumer dans les rues et en terrasse sans une distance minimale de sécurité, une mesure qui intéresse d’autres régions comme celle de Madrid.

La Galice, région de 2,7 millions d’habitants du nord-est de l’Espagne a décrété l’interdiction de retirer son masque pour fumer dans un lieu public s’il n’est pas possible de respecter une distance d’au moins deux mètres entre les personnes.

Transmission de goutelettes

La Société espagnole d’épidémiologie avait demandé dès juin l’interdiction de fumer en extérieur car « les fumeurs qui sont infectés et asymptomatiques peuvent émettre des gouttelettes contenant le virus et faire courir des risques au reste de la population ».

Quelques heures plus tard, les Canaries – qui restaient la seule région du pays où le masque n’était pas obligatoire – imposaient le port du masque dans les rues ainsi que l’interdiction de fumer « dans les espaces ouverts si les règles de distanciation sociale ne pouvaient pas être respectées », comme l’a annoncé lors d’une conférence de presse le président de la région Angel Victor Torres.

« La possibilité de contagion est réelle », selon l’OMS

Le responsable a par ailleurs annoncé que les discothèques fermaient à nouveau. Selon l’OMS, explique-t-il, « la possibilité de contagion est réelle à travers le tabac, la fumée. C’est la raison pour laquelle on ne pourra plus fumer dans les espaces ouverts, où il y a des rassemblements, lorsque la distance n’est pas suffisante », évoquant notamment « les terrasses et les espaces publics » (les rues ou trottoirs).

D’autres régions étudient la mesure

D’autres régions telles que Madrid, la Castille-et-León et Castille-La Manche, au centre, et l’Andalousie, au sud, étudient la possibilité de prendre la même mesure. Cette décision inédite dans le pays et apparemment en Europe, s’ajoute à la multiplication d’autres mesures prises par les régions face au rebond du Covid-19 en Espagne, le plus fort d’Europe occidentale, avec près de 330.000 cas.

Sur le même sujet
PolitiqueEuropeEspagne
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous