Basket

Analyse Les Cats doivent s’affranchir de leur «Emma-dépendance» aux JO

Que feraient-elles sans elle ? La question renvoie les Cats à leur « Emma-dépendance », Meesseman semblant parfois à elle seule porter l’équipe belge, à bout de bras. La Flandrienne a pris une incroyable dimension ces derniers mois mais son omniprésence n’est pas forcément un signe rassurant pour les Cats, avant le quart de finale de ce mercredi matin (10h20 timing belge) face au Japon.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner
Plus d'articles à la Une