Accueil Société

Masque obligatoire à Bruxelles: les raisons de la décision politique

Poussé dans le dos par les experts, le gouvernement bruxellois était également attendu au tournant, notamment par la Flandre mais aussi par les bourgmestres bruxellois.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Derrière le port du masque à Bruxelles, il y a un argument sanitaire. Si ce dernier reste discuté au sein de la communauté scientifique, il n’en reste pas moins que la décision prise le jeudi 6 août par la Région (soit rendre le masque obligatoire partout au-delà du seuil de 50 cas hebdomadaires pour 100.000 habitants, dépassé ce mercredi) ne sort pas d’un chapeau. En marge d’une conférence de presse consacrée ce jeudi aux chiffres bruxellois, la médecin hygiéniste de la Cocom, Inge Neven, a fait savoir que cette décision émanait d’un rapport transmis au ministre-président par le comité scientifique chargé de suivre Bruxelles. Si le cabinet de Rudi Vervoort (PS) rechigne à livrer ce document sous prétexte de confidentialité, il assure que celui-ci « préconisait le port du masque immédiat. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par MOSSAY Emmanuel, vendredi 14 août 2020, 12:06

    Cher Monsieur Sente, Je lis dans votre article de ce jeudi 13 aout la phrase "le cabinet de Rudi Vervoort (PS) rechigne à livrer ce document sous prétexte de confidentialité ". Pourriez-vous nous confirmer si vous avez abordé/rappelé les notions essentielles établies dans la constitution concernant l'accès à de tels documents : Art. 32 "Chacun a le droit de consulter chaque document administratif et de s'en faire remettre copie, sauf dans les cas et conditions fixés par la loi, le décret ou la règle visée à l'article 134." Art. 25 "La presse est libre; la censure ne pourra jamais être établie".

  • Posté par Collignon Marie, vendredi 14 août 2020, 11:08

    Pourquoi ne puis je pas lire l'article " la tyrannie du risque zéro " ??????? Cet article a t'il été censuré ?

  • Posté par P AR, vendredi 14 août 2020, 15:54

    Que pouvait-on lire dans cet article ?

  • Posté par mauroy charles, vendredi 14 août 2020, 9:07

    Quand viendra l'heure des comptes c'est à dire fin janvier 2021 que l'on verra qu'il n'y a pas eu beaucoup plus de décès par rapport aux années précédentes et que la population à bout de nerfs va se retourner vers les politiques et les experts, vous verrez qu'ils vont se rejeter la balle. Les POLITIQUES c'est les EXPERTS. LES EXPERTS c'est les POLI TIQUES. Pendant ce temps là que de destructions. Et pour l'instant font nos politiques ? Ils jouent dans leur bac à sable...pour savoir qui a la plus grosse...

  • Posté par PAEME FREDERIC, vendredi 14 août 2020, 2:27

    Rudy Vervoort a dit qu'ils (lui, ses collègues, les experts) savent où se situent les cas problématiques... Alors qu'ils agissent là avec des tests massifs et campagnes d'informations et des sanctions pour les plus récalcitrants. Mais non car cela serait considéré comme étant de la stigmatisation et de la discrimination (unia, mrax, la ligue des droits humains,...) J'ai le pouce cassé ? Et bien on me coule entièrement dans le plâtre...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs