Accueil Opinions Cartes blanches

«Belgique et Covid-19: quand la marée monte, la démocratie belge se noie»

Fracture sociale, clivage ethnico-racial, conflit générationnel, concurrence régionale, divisions communautaires : selon Anne-Emmanuelle Bourgaux, la Belgique vit actuellement des moments difficiles

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Depuis le samedi 8 août, des incidents très violents entre forces de l’ordre et bandes de jeunes se multiplient sur les plages de Flandre. Fracture sociale, clivage ethnico-racial, conflit générationnel, concurrence régionale, divisions communautaires : la Belgique s’écroule comme un château de sable. Trois bouées de sauvetage en vue. Primo, après 20 mois d’atermoiements, il faut un gouvernement fédéral majoritaire et de plein exercice. Secundo, il faut en finir avec la gestion d’exception qui confie au seul ministre de l’Intérieur l’édiction des règles Covid-19. Tertio, il faut offrir à nos jeunes d’autres horizons que les interdictions et la répression.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Snyers Snyers, dimanche 16 août 2020, 23:20

    Chapeau et merci ! Votre carte blanche fait du bien; vraiment, MERCI !

  • Posté par Naveau Céline, samedi 15 août 2020, 15:51

    Argumenté, juste et très bien écrit, merci Anne-Emmanuelle Bourgaux pour cette carte blanche.

  • Posté par De Villers Léopold, samedi 15 août 2020, 9:57

    Je souligne aussi que cette carte blanche est magnifiquement rédigée et bien argumentée

  • Posté par Boer Mr, vendredi 14 août 2020, 23:31

    Merci Madame Bourgaux pour votre carte blanche. Merci Le Soir pour le publier.

  • Posté par De Villers Léopold, vendredi 14 août 2020, 11:57

    C'est curieux on ne trouve pas un commentaire à cette carte blanche par les racistes de service. Bien sur cette dame est une spécialiste elle est doyenne de Faculté de Droit et de Criminologie de l'ULB, je pense, et il est difficile de trouver de vrais arguments pour combattre sa carte blanche. On attend vos commentaires messieurs ,qui seront comme d'habitude au ras des pâquerettes.

Plus de commentaires

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs