Accueil Culture

Le ras-le-bol des arts de la scène et de l’événementiel

Action silencieuse, carte blanche, lettre ouverte : tous veulent se faire entendre pour ne pas sombrer.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

Depuis le début de la crise du Covid 19, le monde de la culture n’en finit pas de s’adapter et de se réadapter en fonction des nouvelles mesures annoncées… Aujourd’hui toutefois, c’est l’impression de ras-le-bol qui domine. Jeudi matin, le secteur de l’événementiel a mis en place une action consistant à barrer les entrées de lieux politiques « stratégiques » à l’aide de ruban adhésif. « Nous avons appelé les politiciens à rompre le silence tout comme ils ont dû briser cette croix lorsqu’ils sont arrivés jeudi matin sur leur lieu de travail », expliquent-ils. Dans la même journée, Denis Janssens, attaché de diffusion de spectacles, nous faisait parvenir une lettre ouverte aux responsables politiques (à lire sur www.lesoir.be) et la Fédération des employeurs des arts de la scène livrait une nouvelle carte blanche.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs