d Servaas Le Compte
: «
Concentrons-nous sur ce qui nous lie et nous fait avancer.
»
Embrassades, larmes, éclats de rire, congratulations sont à remiser pour un an. La cérémonie des Magritte 2021 n’aura pas lieu.
«
Ce qui prime, c’est le jeu. Jouer comme quand j’étais enfant.
»
«
Un pays qui se tient sage
».
Joachim Lafosse tourne «
Les intranquilles
», son neuvième long-métrage, l’histoire d’un couple (Leïla Bekhti et Damien Bonnard) avec enfant confronté à la psychose maniaco-dépressive.
Joachim Lafosse et Leïla Bekhti, qui joue la mère, en pleine préparation d’une scène. «
Un tournage, c’est inventer, secouer pour faire surgir
» dit le cinéaste belge.
«
La Garçonne
», une production France 2 avec Laura Smet qui a fait un joli parcours en prime-time.
Bukky Bakray incarne Rocks, une ado rieuse et débrouillarde.
d-20200127-3YHXUM 2020-01-27 18:09:01
Dans le rôle de Suzanne, Jo Deseure, extraordinaire de bout en bout, magnifiquement aérienne et organique, aussi à l’aise dans l’éloquence élégante que dans le régressif farfelu. Face à elle, les jeunes Jean Le Peltier et Lucie Debay, tout en nuance et d’une justesse touchante, permettant naturellement l’empathie.
d-20200104-3Y3JHW 2020-01-04 08:56:20
Le conseil est complexe
: il se compose notamment des présidents des chambres de concertation (entre autres, ligne du haut
: Philippe Sireuil, Solange Cicurel, Benoit Dubois) et d’experts sectoriels issus de ces mêmes chambres (entre autres, ligne médiane
: Isabelle Jans, Virginie Cordier, Bouchra Hbali). Noons également la présence d’experts transversaux, parmi lesquels figurent Benjamin Schoos, Dominique Serron et Sébastien Biset.
Véronique Cayla est directrice de la chaîne de télévision Arte depuis 2011.
FestivalNamur
« Misbehaviour », à la fois drôle est éclairant.
Milla (Eliza Scanlen) et Moses (Toby Wallace, prix d’interprétation à Venise) se soutiennent dans l’adversité.
Le choix de la rédaction
  1. UNITE COVID

    Coronavirus: toujours pas de signe d’accalmie à l’horizon

  2. d-20201023-GJKAT0 2020-10-29 17:58:38

    Comité de concertation: bulle sociale, déplacements, écoles, ce qui est sur la table des politiques

  3. Elio Di Rupo mettra la pression sur le comité de concertation.

    Le sud du pays pousse au confinement quasiment comme un seul homme

La chronique
  • Coronavirus – «La vie en pause, saison 2, jour 1»: Noël

    Hier, il s’est passé un truc incroyable.

    Juste avant le comité de concertation, on a eu LA discussion sur Noël avec la famille. Enfin, un bout de famille parce que là, tout est morcelé, explosé, tout part en vrille. Cette famille, à l’image du coronavirus, c’est un véritable aérosol respiratoire, des particules en suspension qui se mélangent à l’air ambiant. Soit, on a fait avec ce qu’on avait sous la main : une sœur, une maman.

    Il y a quelques semaines, quand on pouvait encore faire la fête à dix, on avait déjà fait un premier calcul et constaté que ça débordait pas mal de la bulle. Comment expliquer à X et X’, sans les blesser, qu’ils ne passeraient pas le réveillon avec le reste du clan ? Gros stress.

    Maintenant, dans un sens, tout est réglé. Adieu la dinde, adieu le champagne, l’asti spumante, les zakouskis chauds, les zakouskis froids, la raclette, le saumon gravlax ou « chacun apporte quelque chose » et les...

    Lire la suite

  • Avec Macron, la France à l’épreuve de la tragédie

    C’était, en 2017, le candidat d’une espérance. Dans une vague populiste qui balayait alors le monde, Emmanuel Macron allait incarner une nouvelle forme de « dégagisme positif ». Il vantait un nouveau monde où l’émancipation individuelle et les libertés se conjugueraient au progrès. Un vent léger soufflait sur la France.

    Trois ans plus tard, comme pour ses prédécesseurs, les drames ont fracassé son mandat. Nicolas Sarkozy avait dû affronter une crise économique mondiale. François Hollande,...

    Lire la suite