Accueil Monde Proche-Orient

Israël normalise ses relations avec les Emirats au prix de l’annexion

Sous l’égide des Etats-Unis, Israël et les Emirats arabes unis ont annoncé l’ouverture de relations diplomatiques. En contrepartie, l’annexion d’une partie de la Cisjordanie par l’Etat hébreu est « reportée » pour les uns, « stoppée » pour les autres.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Dans la torpeur du mois d’août, personne ne l’avait vu venir. Il aura pourtant suffi du départ précipité de Binyamin Netanyahou d’un énième briefing sur le coronavirus pour que la planète Twitter commence à s’agiter. Puis d’un tweet de Donald Trump pour qu’elle s’enflamme. Sous l’égide des Etats-Unis, les Emirats Arabes Unis et Israël viennent de se faire la promesse d’ouvrir rapidement des relations diplomatiques entre leurs deux Etats, à la condition pour l’Etat hébreu de mettre de côté l’annexion d’une partie de la Cisjordanie pourtant promise par le Premier ministre maintes et maintes fois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, samedi 15 août 2020, 13:26

    A entendre les réactions venant du monde arabe, j'en viens à me demander si ce n'est pas Israël qui se met la corde au coup. En effet, une stratégie commune possible de ces pays arabes seraient de stipuler qu'ils ont accepté de signer un accord parce que Israël n'annexe pas (c'est d'ailleurs ce qui se dit). Ainsi, d'une part, ils prouvent qu'ils sont capables de gagner la paix avec Israël et ne pourront plus être taxés d'antisémites, d'autre part, si Israël décide un jour d'annexer encore, tous ces états arabes pourraient alors menacer de rompre ces accords, ce qui ne pourra qu'exercer une pression supplémentaire sur Israël.

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 14 août 2020, 21:43

    Je lis dans un quotidien israélien qu'Israël va signer bientôt d'autres accords "historiques" avec certains pays arabes. La priorité ne serait-elle pas de trouver des solutions avec les Palestiniens. En fin de compte, tout ceci n'a-t-il pas pour but non pas de rechercher la paix avec les Palestiniens mais de les marginaliser et de leur imposer la loi du plus fort?

  • Posté par Capiaux Alain, vendredi 14 août 2020, 17:16

    Quel progrès : Le Soir parle de Judée et Samarie comme l'appelle les juifs religieux, les évangélistes et la droite israélienne ! Cela fait beaucoup de monde. A quand maintenant le déménagement de l'ambassade belge de Tel-Aviv vers Jérusalem? Patience

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 14 août 2020, 15:40

    Je rappelle qu'il y a quelques années les pays arabes avaient proposé un plan de paix équilibré qu'Israël avait promptement refusé alors que la communauté internationale dans son ensemble le trouvait intéressant. Puisqu'Israël s'entend de mieux en mieux avec ces pays arabes, qu'il relise ce plan et se donne la peine de faire avancer les choses.

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 14 août 2020, 15:37

    Il ne reste plus que l'essentiel: faire la paix et construire des relations équilibrées et normalisées avec les Palestiniens. Le reste me semble soit être de la com soit ne servir qu'à renforcer les antagonismes.

Plus de commentaires

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs