Accueil Société

Masque à l’extérieur: une utilité à prouver

L’évidence scientifique d’une utilité du masque en extérieur est faible. Mais tout dépend du contexte.

Temps de lecture: 1 min

La généralisation du port du masque sur tout le territoire de la Région bruxelloise repose la question : à quoi sert cette protection buccale ? Réduit-elle la propagation du coronavirus en extérieur ? Nous avons voulu voir ce que disent les scientifiques à propos de ce morceau de tissu, devenu en quelques mois l’indispensable (quoique indisposant) partenaire de nos vies.

Dans l’absolu, le masque est efficace. Les évidences scientifiques sont chaque mois plus nombreuses. Dans une somme intitulée « bases scientifiques justifiant le port du masque en public lors d’une épidémie virale à transmission respiratoire », les professeurs de l’UCLouvain Philippe Baele et Jean-Luc Gala ramassent une partie des connaissances sur le sujet. Il est ainsi établi qu’une simple couche de tissu diminue fortement l’émission de microgouttes.

Et le masque en tissu ? « Le masque en coton de simple épaisseur a une efficacité non négligeable, d’environ 50 % de celle du masque chirurgical », selon une étude de l’entreprise SmartAir. Même les particules les plus petites, inférieures ou égales à 0,3 micron, sont filtrées par le tissu.

Retrouvez l’intégralité du décryptage sur LeSoir+

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko