Accueil Économie Consommation

Le tourisme wallon, déjà, en pleine mutation

Leur bilan annuel portera, quoi qu’il arrive, les stigmates de la crise. Mais pour beaucoup d’opérateurs touristiques wallons, la saison estivale s’annonce, à mi-parcours, meilleure qu’attendue. Renaissance en vue.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 14 min

En vélo, en train, en voiture : cet été, vous avez peut-être décidé de passer vos vacances en Wallonie. En « one shot » ou à coup d’excursions. Pour découvrir des sites que vous n’aviez jamais pris la peine, entre deux avions, de visiter « à la belle saison ». Il faudra patienter pour que les statistiques confirment ces apparentes nouvelles tendances touristiques. À l’Observatoire du tourisme wallon, on avait pourtant décidé de publier un baromètre de la fréquentation estivale toutes les deux semaines, avant de faire marche arrière. « Nous avons reçu tellement peu de réponses lors de la première édition que les chiffres obtenus n’étaient pas représentatifs, très éloignés de ce qui nous revenait du terrain », nous explique-t-on. « Ce qui, en soit, est un indicateur positif : les opérateurs sont très occupés ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par P AR, samedi 15 août 2020, 20:23

    Bruxelles 100 % avec masques , non merci.

  • Posté par Lejeune Englebert Bernard, samedi 15 août 2020, 16:26

    Un tourisme plus professionnel, plus durable cela passe aussi par l'image d'une propreté exemplaire. Madame De Bue devrait convaincre ses collègues de prendre des dispositions drastiques et efficaces pour que nos sites, nos villes, chemins et routes cyclables offrent autre chose à voir que des canettes, papiers et mégots à terre. Encore faut il que nos ministres quittent leur voiture avec chauffeur et randonnent un peu plus à pied ou en vélo en Wallonie pour se rendre compte qu'il y a un sérieux effort à faire pour égaler nos voisins en termes de propreté.

  • Posté par Dib Rihon Renata, samedi 15 août 2020, 15:56

    Pas sûr que le tourisme continuera à bien se porter si tous les bourgmestres wallons prennent des mesures similaires à celui d’Aywaille. Nous avions prévu d’aller à Ninglinspo le week-end prochain en plus des grottes de Remouchamps et du Monde Sauvage mais en logeant dans un B&B près de Spa. Pas de ballade dans la nature donc et pas de réelle motivation à recommencer si on nous interdit la visite des domaines publics. Libre à lui d’imiter ses petits copains de la Côte mais qu’il y regarde la fréquentation ce week-end. Ça me fait songer à Comeos qui a voulu reculer là période des soldes d’un mois et qui maintenant pleure....

  • Posté par Karhausen Lucien, samedi 15 août 2020, 9:36

    Pourquoi ne pas demander à la Commission Européenne s'il serait possible de faire une petite exposition Magritte dans les salons du Berlaymont? Cela aurait pour effet d'attirer des fonctionnaires internationaux à visiter le musée Magritte.

  • Posté par Deladrier-rase , samedi 15 août 2020, 16:17

    les fonctionnaires internationaux sont à 80% en télétravail dans leur pays...et pas sûr qu'ils soient prêt à revenir de si tôt...

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs