Philippe Montanier, entraîneur du Standard: «Waasland-Beveren premier? Cela ne m’étonne pas»

Belga
Belga

Lundi, le Standard se déplacera à Waasland-Beveren. Il va falloir s’habituer à du foot ce jour-là. « Personnellement, j’ai l’habitude car j’ai vécu cette situation en Espagne ou encore la saison dernière en Ligue 2. Cela change un peu nos habitudes mais ce n’est pas un problème en soi. Et ce n’est pas un handicap puisque l’adversaire joue aussi le lundi » plaisante Philippe Montanier. Un coach français qui, pour l’occasion, pourrait récupérer Oulare et Boljevic qui ont repris les entraînements collectifs cette semaine. « Mais on va voir où ils en sont d’un point de vue du rythme et de la condition physique. »

En attendant, c’est bel et bien chez le premier du championnat que le Standard va effectuer son premier déplacement de la saison.

« Cela ne m’étonne pas. Quand un club a été dans le dur, il peut dégager une force collective. Et leur grosse performance de s’imposer à Courtrai démontre leur sérieux. C’est un invité surprise mais qui n’est pas là par hasard. »

Le Standard va donc devoir lui aussi afficher son sérieux s’il veut revenir avec un résultat positif. Mais pour cela, il devra se montrer plus efficace que face au Cercle.

« J’ai revu le match et nous avons eu beaucoup d’occasions franches galvaudées parce que le gardien les a sorties ou par maladresse. Mais on devra aussi être concentré défensivement car Beveren a montré ses qualités offensives en inscrivant trois buts à Courtrai. On va donc devoir trouver un équilibre entre notre volonté d’être conquérant pour gagner et celle de ne pas trop s’exposer aux contres d’un Beveren particulièrement efficace dans ce domaine. Mais quoi qu’il en soit, on jouera toujours pour gagner. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous